Pour un profil identique, l'écart des taux d'emprunts entre les banques de différentes régions peut être conséquent. Découvrez quelle est celle qui est la plus avantageuse pour les futurs acquéreurs.
IllustrationCapture Twitter

Le constat est récurrent. Deux villes peuvent afficher des taux bien différents pour les crédits immobiliers. Selon le dernier baromètre d’Empruntis, basé sur les relevés des taux pratiqués à la mi-septembre l'écart de taux peut même atteindre 0,5%, rapporte le site Money Vox (anciennement nommé Cbanque).  Mais dans quelles régions ces écarts sont-ils les plus avantageux ?

Money Vox nous informe par exemple qu'un crédit conclu en région Auvergne-Rhône-Alpes peut atteindre 0,73% sur 25 ans. Or, dans les régions méditerranéennes (Sud-Est), ce même crédit pourrait s'élever à 1,15%. En Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine (région Est), le taux peut même atteindre 2,25% sur 20 ans contre 1,94% dans le Sud-Ouest. Tous les taux sont indiques pour la date du 15 septembre 2019.

Les taux les plus bas sur 20 ans :

  • Nord (0,6%)
  • Rhône-Alpes (0,6%)

Les taux les plus élevés sur 20 ans :

  • Est (2,25%)
  • Ouest (2,2%)

Les taux les plus bas sur 25 ans :

  • Rhône-Alpes (0,73%)
  • Ouest (0,8%)

Les taux les plus élevés sur 25 ans :

  • Ile-de-France (2,25%)
  • Nord (2,06%)
  • Est (2,06%)
  • Rhône-Alpes (2,06%)
  • Ouest (2,06%)

Crédit immobilier : comment expliquer ces disparités régionales ?

Mais comment expliquer de telles disparités entre les régions de l'hexagone ? Celles-ci proviendraient en réalité de la spécificité du système bancaire français. Celui-ci reconnaît en effet de banques : les établissements d'envergure nationale et les établissements mutualistes, structurés en banques régionales.

Les caisses régionales ont la particularité de conserver une certaine autonomie dans la fixation de leurs taux. Mais toutes les banques ne disposent pas des mêmes moyens et ne réalisent pas les mêmes profits.

"Un établissement ayant des objectifs de production de crédit élevés sera plus compétitif qu’une banque ayant déjà atteint son quota", atteste Maël Bernier, directrice de la communication du courtier Meilleurtaux.

Ainsi, si un établissement bancaire manque de clients, il utilisera la seule arme disponible pour augmenter ses profits : le taux des crédits immobiliers.

Des économies d'impôts avec la défiscalisation Pinel (contenu sponsorisé)

Vidéo : La vie immo: Comment convaincre votre banquier de financer un investissement locatif ? - 17/09

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.