Après celle du Conseil général de Vendée, c'est désormais la crèche de la mairie de Béziers qui pose problème aux défenseurs de la laïcité. Mais Robert Ménard, le maire de la ville, persiste à vouloir la conserver.

A quelques jours des fêtes de fin d’années, ce qui est une tradition pour de nombreuses familles se retrouve au cœur d’une polémique à Béziers. La crèche de Noël installée au pied du sapin dans le hall de la mairie pose en effet problème à certains administrés. Selon eux, cet objet religieux installé dans un édifice public enfreint le principe de la laïcité. Un avis partagé par le préfet de l’Hérault, lequel a même écrit au maire de la ville pour lui demander de bien vouloir "reconsidérer son projet". En d’autres termes, retirer la crèche.

A lire aussi –Robert Ménard se félicite d’avoir "démocratisé" la messe publique

Une requête à laquelle Robert Ménard ne semble pas vouloir accéder. "J'ai choisi les modalités. J'ai placé cette crèche dans le cadre de l'ensemble de la politique culturelle de la ville des fêtes de fin d'année", a ainsi répondu l’édile apparenté FN, précisant qu’il avait lui aussi envoyé un courrier au préfet et qu’il attendait désormais un retour de sa part. "J’attends son avis", a-t-il expliqué.

C’est le conseiller municipal Aimé Couquet (Front de Gauche) qui a alerté la préfecture en octobre dernier. Ce qui avait ensuite donné lieu à une "analyse juridique de la jurisprudence et du droit applicable", a souligné cette dernière. "Au terme de cette analyse, dès qu'il y a eu confirmation que le montage d'une telle crèche trouvait un début de matérialisation, le préfet a fait savoir le 28 novembre (jour de l'inauguration) au maire qu'une installation au sein même des locaux municipaux semblait contrevenir aux dispositions constitutionnelles et législatives garantissant le principe de laïcité. Il l'a en conséquence invité à reconsidérer son projet dans son principe ou dans ses modalités", a-t-elle ensuite indiqué, ajoutant n’avoir reçu aucune réponse de la part de Robert Ménard.

En Vendée aussi une crèche pose problème

A lire aussi –Vendée : polémique autour d’une crèche de Noël

Mais la mairie de Béziers n’est pas le seul lieu public à être épinglé pour avoir installé une crèche de Noël. Le Conseil général de Vendée a lui aussi été accusé d’enfreindre le principe de la laïcité. Le tribunal administratif de Nantes l’a même contraint en début de semaine à retirer cet objet de son hall d’entrée. "Faudrait-il interdire les étoiles dans les guirlandes de Noël qui décorent nos rues en ce moment, sous prétexte qu'il s'agit d'un symbole religieux indigne d'un espace public ?", a répliqué le Conseil dans un communiqué, prévenant qu’il avait l’intention de faire appel de cette décision.

Vidéo sur le même thème - La France peut continuer à interdire le port du voile intégral

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Emmanuel Macron sifflé et hué lors du défilé du 14 juillet