Un Boeing 737-800 qui devait relier Téhéran à Kiev s'est écrasé peu de temps après le décollage. Les causes de l'accident sont encore mystérieuses, alors que l'avion était récent et venait de passer son contrôle technique.
Crash d’un Boeing : les mystères qui demeurentAFP

Les accidents d’avion ont beau être rarissimes, ils choquent toujours l’opinion. Un avion de la compagnie Ukraine International Airlines s’est écrasé près de Téhéran (Iran) dans la nuit du mardi 7 au mercredi 8 janvier. L’ensemble des passagers et des membres d’équipage – environ 170 personnes – ont été tuées. Le crash de l’appareil a eu lieu deux minutes seulement après son décollage de l’aéroport international de Téhéran, à destination de Kiev, et à seulement une dizaine de kilomètres de son point de départ. Dès 4h40, le site Flightradar24 – qui permet de suivre en temps réel les vols des avions commerciaux du monde entier – a évoqué le crash de l’appareil, qui, selon ses données, aurait eu lieu à 02:42.

Crash du PS-752 : qu’est-ce qui a provoqué le crash ?

L’appareil qui s’est écrasé dans la nuit de mardi à mercredi était un Boeing 737-800, à ne pas confondre avec le 737 Max qui est, lui, cloué au sol depuis presque un an après deux accidents distincts ayant fait 346 morts. S’il est encore trop tôt pour connaître les raisons exactes de cet accident, un porte-parole de l’aéroport de Téhéran a rapidement évoqué "des difficultés techniques". L’ambassade d’Ukraine en Iran a évoqué "une panne d’un moteur de l’appareil due à des raisons techniques", précisant que "la thèse d’un attentat terroriste est pour le moment exclue".

De son côté, le président ukrainien Volodymyr Zelenski a mis en garde contre toute "spéculation" après le crash de l’appareil. "Je demande vraiment à tout le monde de s’abstenir de toute spéculation et versions non vérifiées sur la catastrophe", a-t-il écrit sur Facebook, quelques heures seulement après le drame. Parmi les 167 passagers et les neuf membres d’équipage se trouvaient 82 Iraniens, 63 Canadiens, 11 Ukrainiens (deux passagers et l’ensemble de l’équipage), 10 Suédois, quatre Afghans, trois Allemands et trois Britanniques. Selon la liste des passagers, publiée par la compagnie aérienne et consultée par LCI, au moins 25 des personnes à bord étaient âgées de moins de 18 ans.

Si les raisons de ce crash restent encore floues, des questions se posent légitimement sur l’avion. Cet appareil du constructeur américain Boeing était récent et venait d’effectuer son contrôle technique.

Vidéo : Les images de l'atterrissage d'un avion en flammes à Moscou

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.