L'épidémie a repris avec force ; tant et si bien que le gouvernement parle maintenant de quatrième vague. Cela ne sera probablement pas la dernière…
Covid-19 : pourquoi l'hiver s'annonce d'ores et déjà compliquéIstock

Vous espériez retrouver la vie normale cet été ? Prenez votre ticket et faites la file ! Il va falloir attendre… En effet, explique le président du Conseil scientifique : si certaine que soit, selon lui, la victoire de l’humain sur le Covid-19 ; elle n’en demeure pas lointaine. Il faudra peut-être patienter plusieurs mois encore, sinon plus, indique Le Figaro sur la base de ses propos. Tout cela ne résulte - ou alors, pas seulement - d’une mauvaise gestion de l’épidémie et de la dégradation de la situation épidémiologique, estime Jean-François Delfraissy sur le plateau partagé de BFMTV et RMC. A ses yeux, c’est bien davantage l’illustration des "capacités de mutation hors-norme" du SARS-CoV-2.

"Le retour à la normale, c’est peut-être 2022, 2023", annonce-t-il donc, peu optimiste. D’ici là, croit d’ailleurs savoir l’expert, des périodes très complexes attendent encore les Françaises et les Français. L’été s’annonce coriace. Il sera suivi d’un hiver à priori pas beaucoup plus simple, affirme-t-il devant nos confrères. Seule solution aujourd’hui ? En "revenir aux mesures barrières". 

Covid-19 : à quoi pourrait ressembler la fin de l’été d’après le président du Conseil scientifique ?

Comprendre : le lavage très régulier des mains, le port du masque - y compris en extérieur -, la distanciation sociale dans un premier temps. Faute de quoi, le début du mois d’août pourrait battre des records…

En l’état actuel des choses, Jean-François Delfraissy estime que la forte contagiosité du virus pourrait lui permettre de contaminer 50 000 individus… de façon quotidienne. "Il n’y a aucune solution miracle", alerte-t-il. Et le pire reste peut-être à venir.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.