Sommaire

Troisième vague : pourquoi la date du 7 janvier inquiète ? 

Selon la projection du CHRU de Nancy, la France pourrait atteindre entre 3 500 et 5 000 lits de réanimation occupés par des patients Covid. Ce chiffre est extrêmement proche du pic de la seconde vague du coronavirus, observé courant novembre. Christian Rabaud, directeur de la commission médicale d'établissement du CHRU de Nancy, s'inquiète de cette évolution. "Dès les prochains jours, les hôpitaux pourraient avoir des difficultés à faire face car la pression va inexorablement augmenter autour de Noël. Le problème, c'est que les réas sont déjà en tension malgré des lits supplémentaires", explique-t-il. Cette hypothèse est d'autant plus inquiétante que cette période coïncide avec les congés de certains personnels hospitaliers et étudiants en médecine, qui seront donc dans l'impossibilité d'assister cette recrudescence des cas. 

Selon Christian Rabaud, il n'est pas trop tard pour éviter la troisième vague...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.