Un certain nombre de soignants sont désormais contraint de ne plus exercer, faute d'avoir pu ou d'avoir voulu se faire vacciner dans les temps. Compte tenu de la réalité épidémiologique en France, la situation a de quoi inquiéter.
Covid-19 : les soignants non vaccinés sont renvoyés chez eux... et cela devrait peut-être vous inquiéterIstock
Sommaire

Tic-Tac… L’horloge tourne et l’heure finit par arriver. Le répit accordé au personnel soignant est désormais levé. Les hospitaliers et les infirmiers qui espèrent encore exercer doivent désormais montrer patte blanche : s’ils ne sont pas en mesure d’afficher un schéma vaccinal complet ou, a minima (et seulement jusqu’au 15 octobre 2021) une première dose de vaccin accompagnée d’un test PCR négatif, ils ne peuvent plus venir travailler. Leur salaire ne leur sera donc plus versé, observe Capital, qui explique que des premières suspensions ont d’ores et déjà été recensées. A Nice, par exemple, 450 personnes ont été renvoyées chez elles ce jeudi 16 septembre.

La capitale des Alpes-Maritimes n’est pas la seule ville à faire face à ce genre de situation : dans le Lot, l’hôpital de Cahors a aussi dû suspendre 40 de ses agents parce qu’ils ne respectaient pas l’obligation vaccinale. Pour rappel, cette dernière s’impose à l’intégralité du personnel hospitalier susceptible de se trouver en contact avec des personnes vulnérables. Autant de décisions que les directeurs de ces établissements médicalisés auraient préféré ne pas avoir à prendre. Les travailleuses et les travailleurs concernés "ont quitté l’établissement le cœur serré", ont fait savoir certains d’entre eux. Une situation qui pourrait inquiéter considérablement les moins optimistes.

Des soignants renvoyés chez eux : faut-il craindre une nouvelle crise sanitaire ?

D’aucuns craignent en effet que le système ne grippe. La suspension a beau être temporaire, elle n’en reste pas moins une "véritable épine dans le pied pour un système de santé déjà secoué par une crise sanitaire hors normes", indique La Dépêche. Et nos confrères de pointer du doigt un problème chronique, prédatant très largement le coronavirus Covid-19 : le manque de bras.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.