Covid-19 : les départements où le taux d'incidence s'envole
La crise sanitaire pourrait revenir en force dans le quotidien des Français d'ici le début de l'été. Les derniers chiffres de l'épidémie semblent indiquer l'arrivée d'une septième vague dans les semaines à venir. Découvrez les départements les plus touchés par cette reprise épidémique.

La crise sanitaire est loin d'être de l’histoire ancienne. Si la France a fait tomber le masque dans tous les lieux publics et privés y compris les transports en commun depuis le lundi 16 mai 2022, elle pourrait faire face à une nouvelle vague épidémique dans les prochaines semaines.

Depuis quelques jours, les différents indicateurs épidémiologiques sont repartis à la hausse, comme l’indique Covid Tracker :

  • Nombre de cas quotidien : on dénombrait en moyenne 22 952 cas positif au Covid-19 par jour le 4 juin 2022. Un nombre en hausse de 29% par rapport à la semaine précédente. 
  • Taux d’incidence : Il s’élève à 239 cas pour 100 000 habitants au 4 juin 2022. Un taux "élevé et en hausse".
  • Taux de positivité : Il s’élève à 14,36% au 4 juin 2022. Un taux "élevé et en hausse".
  • Taux de reproduction: il s’élève à 0,92. Un "modéré et en hausse. Lorsqu’il dépassera 1, cela signifiera que l’épidémie se propage activement sur le territoire.

D’après l’épidémiologiste Mircea Sofonea, "nous sommes bien au début d'une nouvelle vague qui pourrait durer un mois, un mois et demi, donc jusqu'à mi-juillet", comme le rapporte France Info.

Dans le diaporama ci-dessous, découvrez les départements les plus touchés par cette reprise épidémique.

Quelles sont les causes de cette reprise épidémique ?

Depuis quelques semaines, les Français ont retrouvé une vie "normale". Avec la levée des restrictions sanitaires, leur quotidien n’est plus dicté par le Covid-19 et petit à petit, on constate un relâchement des gestes barrières. C’est l’une des explications à cette reprise épidémique, mais ce n’est pas la seule.

L’Hexagone fait aussi face à deux nouveaux sous-variants d’Omicron appelés BA.4 et BA.5 D’après les scientifiques, ils seraient 10 % plus contagieux que le sous-variant Omicron BA.2, responsable de la reprise épidémique au mois d’avril.

Au Portugal et en Afrique du Sud, où ces deux sous-variants sont majoritaires, "les chiffres d’hospitalisations sont restés stables", indique France Info. On estime donc qu’il n’est pas plus dangereux que BA.2.

Pour l’heure, le retour des restrictions sanitaires ou une nouvelle dose de vaccin généralisée à l’ensemble de la population ne sont pas à l’ordre du jour.

Allier (03)

1/39
Allier (03)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 33,65% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Ardèche (07)

2/39
Ardèche (07)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 55,75% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Aube (10)

3/39
Aube (10)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 35,44% par rapport à la semaine précédente. 

Voir la suite du diaporama

Cantal (15)

4/39
Cantal (15)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 35,96% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Cher (18)

5/39
Cher (18)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 51,2% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Corrèze (19)

6/39
Corrèze (19)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 109,4% par rapport à la semaine précédente. 

Creuse (23)

7/39
Creuse (23)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 41,67% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Dordogne (24)

8/39
Dordogne (24)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 39,16% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Doubs (25)

9/39
Doubs (25)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 37,76% par rapport à la semaine précédente. 

Gard (30)

10/39
Gard (30)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 40,69% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Haute-Garonne (31)

11/39
Haute-Garonne (31)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 34,54% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Gironde (33)

12/39
Gironde (33)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 37,25% par rapport à la semaine précédente. 

Hérault (34)

13/39
Hérault (34)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 40,72% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Ille-et-Vilaine (35)

14/39
Ille-et-Vilaine (35)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 34,44% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Indre (36)

15/39
Indre (36)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 47,46% par rapport à la semaine précédente. 

Haute-Loire (43)

16/39
Haute-Loire (43)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 30,56% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Marne (51)

17/39
Marne (51)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 31,48% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Meuse (55)

18/39
Meuse (55)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 34,48% par rapport à la semaine précédente. 

Moselle (57)

19/39
Moselle (57)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 32,05% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Puy-de-Dôme (63)

20/39
Puy-de-Dôme (63)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 34,07% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Hautes-Pyrénées (65)

21/39
Hautes-Pyrénées (65)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 31,16% par rapport à la semaine précédente. 

Haut-Rhin (68)

22/39
Haut-Rhin (68)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 50% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Rhône (69)

23/39
Rhône (69)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 31,36% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Savoie (73)

24/39
Savoie (73)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 40,54% par rapport à la semaine précédente. 

Paris (75)

25/39
Paris (75)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 51,9% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Seine-et-Marne (77)

26/39
Seine-et-Marne (77)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 42,22% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Yvelines (78)

27/39
Yvelines (78)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 42,56% par rapport à la semaine précédente. 

Deux-Sèvres (79)

28/39
Deux-Sèvres (79)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 45,76% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Tarn-et-Garonne (82)

29/39
Tarn-et-Garonne (82)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 35,29% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Vendée (85)

30/39
Vendée (85)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 33,55% par rapport à la semaine précédente. 

Haute-Vienne (87)

31/39
Haute-Vienne (87)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 57,43% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Vosges (88)

32/39
Vosges (88)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 33,33% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Yonne (89)

33/39
Yonne (89)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 32,65% par rapport à la semaine précédente. 

Territoire de Belfort (90)

34/39
Territoire de Belfort (90)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 39,69% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Essonne (91)

35/39
Essonne (91)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 54,04% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Hauts-de-Seine (92)

36/39
Hauts-de-Seine (92)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 48,74% par rapport à la semaine précédente. 

Seine-Saint-Denis (93)

37/39
Seine-Saint-Denis (93)

Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 38,06% dans le département, par rapport à la semaine précédente. 

Val-de-Marne (94)

38/39
Val-de-Marne (94)

L’épidémie gagne à nouveau du terrain dans votre département. En l’espace d’une semaine, le nombre de cas a augmenté de 40,21% comme l'indiquent les chiffres du 7 juin 2022.

Val-d'Oise (95)

39/39
Val-d'Oise (95)

La crise sanitaire n’est pas terminée dans votre département. Au 7 juin 2022, le nombre de cas a augmenté de 57,14% par rapport à la semaine précédente.