La flambée des contaminations à l'automne interroge : le virus est-il plus virulent lorsqu'il fait froid ? Les départements avec les températures les plus basses sont-ils plus à risque ?
Covid-19 : les départements où il fait le plus froid sont-ils les plus touchés ?IllustrationIstock

Le froid favoriserait-il la circulation du Covid-19 ? La question a été soulevée dès le début de la pandémie par de nombreux médecins et scientifiques, sans qu’un lien entre les deux ne puisse être prouvé. La baisse des températures au début de l’automne s’est accompagnée d’une flambée de nouveaux cas avec des départements plus touchés que d’autres. Au niveau des régions, l’Auvergne-Rhône-Alpes et le Grand-Est semblent avoir été un peu plus touchées par cette deuxième vague que les régions de l’ouest du pays, comme la Nouvelle-Aquitaine et la Bretagne. On le sait, le virus est plus résistant au froid, alors qu’un degré de plus fait baisser le nombre de nouveaux cas de 3%.

Covid-19 : "Le froid est un non-sujet"

Interrogé par France 2, le professeur Renaud Piarroux explique : "Vous avez des départements que l’on n’imaginerait pas comme étant particulièrement à risque (…) qui sont justement parmi les départements les plus froids de France, à l’inverse, vous avez des départements comme le Finistère, la Charente-Maritime qui sont des endroits où le climat est très doux en hiver, et vous avez beaucoup moins de cas". Un constat qui n’est pas partagé par l’épidémiologiste Catherine Hill. Citée par Ouest-France, elle affirme que "le froid est un non sujet" : "Il n’est pas démontré que c’est la vague de froid fin septembre qui a provoqué une hausse des cas. Cela peut aussi être une coïncidence. On voit par exemple que le virus galope dans certains pays comme le Brésil alors que c’est l’été".

Alors que faut-il en penser ? Les départements les plus froids risquent-il une circulation plus active du coronavirus Covid-19 ? Auprès du quotidien local, l’épidémiologiste Jonathan Roux explique que deux facteurs liés au froid peuvent aussi jouer sur la circulation du virus : "Premièrement avec le froid, nos défenses immunitaires sont plus faibles. Deuxièmement, quand il fait plus froid, les gens restent plus à l’intérieur, aèrent moins". On le sait, le coronavirus aime particulièrement les lieux clos et non aérés. Plus que le froid en lui-même, ce sont nos comportements qui favoriseraient une circulation plus active du Covid-19.

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.