Covid-19 : les 17 départements où les indicateurs repartent à la hausse
Le variant delta va-t-il "gâcher notre été", comme le craint Olivier Véran ? Un léger frémissement des indicateurs a été observé ces derniers jours dans une quinzaine de départements. La liste de ceux où les nouveaux cas et les hospitalisations augmentent.

Un été sous tension ? Après une baisse consécutive des indicateurs ces dernières semaines, la situation pourrait s'inverser rapidement dans l'Hexagone. Le ministre de la Santé Olivier Véran et le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal ont tous les deux tiré la sonnette d'alarme ce week-end et en début de semaine, face à la progression du variant delta. Ce dernier, bien plus contagieux que la souche originelle du Covid-19, représenterait d'ores et déjà 30% des contaminations en France.

Une quatrième vague dès fin juillet ?

Faut-il s'inquiéter pour les mois de juillet et août ? Le gouvernement a-t-il raison d'alerter dès à présent sur un possible rebond épidémique d'ici la fin du mois de juillet ? Les contaminations restent à un niveau très faible dans le pays, avec environ 2 500 nouveaux cas enregistrés chaque jour et un taux d'incidence national à 22,8 pour 100 000 habitants. Ce taux est d'ailleurs en dessous de 10 dans une trentaine de départements de l'Hexagone, où le virus circule donc très peu. Il n'empêche que, par endroits, les indicateurs ont légèrement augmenté, comme dans les Landes, où le taux d'incidence est au-dessus de 50 pour 100 000 habitants. 

Le variant Delta va-t-il "venir gâcher notre été" ?

Nous sommes donc encore très loin des niveaux atteints au printemps et qui avaient poussé le gouvernement à reconfiner l'ensemble des Français pour une durée de trois semaines. Il y a tout de même une différence et elle est de taille : le variant Delta. Ce dernier se propage rapidement dans l'Hexagone et devrait devenir la souche majoritaire d'ici quelques semaines, donc en plein été, peu de temps avant la rentrée scolaire du mois de septembre. "La menace du variant Delta et réelle et elle pourrait venir gâcher notre été", a d'ores et déjà averti Olivier Véran vendredi 2 juillet, lors d'un déplacement dans les Pyrénées-Orientales. 

Pour échapper au scénario catastrophe, le gouvernement mise sur la campagne de vaccination, qui se poursuit malgré le début des vacances d'été en France. Au 3 juillet 2021, 36% de la population dispose d'un schéma vaccinal complet et 15,2% n'a reçu qu'une première dose. On est donc encore très loin d'une immunité collective, mais cela suffira-t-il à nous éviter une quatrième vague ? Certains départements en vert ces dernières semaines assistent en ce moment à un frémissement de leurs indicateurs, qui repartent légèrement à la hausse. Découvrez lesquels dans le diaporama ci-dessus.

Les Alpes-Maritimes

1/17
Les Alpes-Maritimes

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département des Alpes-Maritimes. 

Taux d'incidence : 18 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 147 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 14 au 5 juillet

La Charente-Maritime

2/17
La Charente-Maritime

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département de la Charente-Maritime.

Taux d'incidence : 7 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 44 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 3 au 5 juillet

Les Hautes-Pyrénées

3/17
Les Hautes-Pyrénées

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département des Hautes-Pyrénées.

Taux d'incidence : 12 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 7 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 1 au 5 juillet

Le Loir-et-Cher

4/17
Le Loir-et-Cher

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département du Loir-et-Cher.

Taux d'incidence : 15 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 40 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 2 au 5 juillet

Voir la suite du diaporama

La Marne

5/17
La Marne

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département de la Marne. 

Taux d'incidence : 16 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 74 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 5 au 5 juillet

La Mayenne

6/17
La Mayenne

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département de la Mayenne.

Taux d'incidence : 21 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 9 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 2 au 5 juillet

Les Landes

7/17
Les Landes

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département des Landes. 

Taux d'incidence : 55 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 27 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 4 au 5 juillet

Le Morbihan

8/17
Le Morbihan

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département du Morbihan. 

Taux d'incidence : 13 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 83 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 5 au 5 juillet

La Moselle

9/17
La Moselle

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département dela Moselle.

Taux d'incidence : 11 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 79 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 15 au 5 juillet

Les Côtes-d'Armor

10/17
Les Côtes-d'Armor

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département des Côtes-d'Armor. 

Taux d'incidence : 9 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 21 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 3 au 5 juillet

Les Pyrénées-Atlantiques

11/17
Les Pyrénées-Atlantiques

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département des Pyrénées-Atlantiques. 

Taux d'incidence : 25 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 55 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 1 au 5 juillet

La Savoie

12/17
La Savoie

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département de la Savoie.

Taux d'incidence : 10 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 47 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 4 au 5 juillet

Le Vaucluse

13/17
Le Vaucluse

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département du Vaucluse. 

Taux d'incidence : 11 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 79 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 4 au 5 juillet

La Seine-Maritime

14/17
La Seine-Maritime

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département de la Seine-Maritime. 

Taux d'incidence : 15 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 235 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 30 au 5 juillet

L'Yonne

15/17
L'Yonne

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département de l'Yonne.

Taux d'incidence : 11 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 80 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 3 au 5 juillet

L'Oise

16/17
L'Oise

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département de l'Oise.

Taux d'incidence : 12 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 197 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 16 au 5 juillet

Le Tarn-et-Garonne

17/17
Le Tarn-et-Garonne

Les cas et les admissions à l'hôpital augmentent dans le département du Tarn-et-Garonne.

Taux d'incidence : 10 pour 100 000 habitants au 1er juillet

Nombre de personnes hospitalisées : 12 au 5 juillet

Nombre de personnes en réanimation : 5 au 5 juillet