Faut-il craindre un nouveau confinement, le retour du couvre-feu ? Le chef de l'Etat et ses plus proches conseillers discuteront des restrictions à mettre en place contre l'épidémie à l'occasion du prochain Conseil de défense sanitaire, ce mercredi 5 janvier. En interview, Emmanuel Macron a d'ores et déjà donné quelques pistes…
Covid-19 et restrictions : ce qu'a décidé Emmanuel MacronAFP
Sommaire

"Là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder", déclarait récemment Emmanuel Macron, dans le cadre d’une interview fleuve accordée au Parisien. Plutôt que de laisser parler ses journalistes, le titre de presse francilien a d’ailleurs choisi de laisser la parole à ses lecteurs, qui ont donc eu l’occasion d’interroger le chef de l’Etat. Cette proximité avec un échantillon de Françaises et de Français peut-être plus représentatif que ne peut l’être la rédaction d’un grand quotidien semble avoir poussé le président à la transparence sur sa ligne. La portée de ses déclarations n’a d’ailleurs pas été sans provoquer une nouvelle polémique, en témoigne l’intervention d’Edouard Philippe sur le plateau de Caroline Roux pour mettre un peu d’eau dans le vin.

Pour autant, l’interview du chef de l’Etat ne doit pas être réduite à ce seul dérapage ; que d’aucuns croient d’ailleurs contrôlé, affirme RTL. Et pour cause ! De nombreuses autres questions ont été posées, permettant au président d’aborder bien des sujets. Parmi lesquels figure notamment la possibilité de nouvelles restrictions sanitaires, face à l’effrayante dégradation de la situation épidémiologique du pays. C’est à ce propos, d’ailleurs, qu’il réunit ses plus proches conseillers dans le cadre d’un nouveau Conseil de défense sanitaire qui se tient ce mercredi 5 janvier 2022.

Covid-19 : quelles sont les nouvelles mesures que va prendre Emmanuel Macron ?

"Les décisions ont été annoncées la semaine dernière, donc il faut les laisser vivre", a d’entrée de jeu répondu le président, pour qui il faut rester "sur la direction qui est donnée en cette rentrée". Cette dernière, affirme-t-il, a un nom : il s’agit de la prudence.

"Au fond, la ligne est simple : c’est vaccination, vaccination, vaccination, et passe vaccinal. C’est l’objectif du texte de loi qui va être voté autour du 15 janvier", a-t-il fait savoir.

Faut-il, dès lors, craindre de nouvelles obligations ?

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.