Lorsqu'on est touché par une coupure d'électricité, il est tentant d'utiliser certains appareils pour se chauffer ou s'éclairer. Plusieurs précautions sont à prendre pour s'assurer de le faire sans se mettre en danger.
Coupure d'électricité : les précautions à prendre pour sa sécuritéIllustrationIstock

Tempête, pluie, chutes de neige… Les coupures d’électricité sont courantes après des événements météorologiques, privant ainsi de nombreuses habitations de chauffage et de lumière. Les chutes de neige qui ont touché une partie de la France jeudi 14 novembre ont privé d’électricité plusieurs milliers de foyers : dimanche 17 novembre, le réseau d’électricité Enedis faisait état de 33 000 foyers encore touchés dans la Drôme, l’Isère, l’Ardèche, la Loire et le Rhône. Comme le rapporte France 3 Auvergne-Rhône-Alpes, un couple de septuagénaires a été retrouvé mort à son domicile de l’Isère après une intoxication au monoxyde de carbone.

D’après les premiers éléments communiqués, le groupe électrogène installé dans le garage de l’habitation serait en cause. Selon le procureur de la République de Vienne, cité par France 3, "les pompiers qui sont intervenus ont relevé des taux très élevés de monoxyde de carbone" au sein du logement. Dans le même département, huit autres personnes ont été légèrement intoxiquées pour les mêmes raisons, tout comme une vingtaine d’habitants de la Drôme et de l’Ardèche, dont des enfants. Ces derniers ont été hospitalisés pour des maux de tête et des vomissements après avoir essayé un moyen alternatif de chauffage.

En cas de coupure d’électricité, il faut donc prendre ses précautions afin de s’assurer d’être en sécurité, tout comme ses proches, et "faire preuve de bon sens", explique un ingénieur en génie électrique. Si la coupure d’électricité est générale, il invite à "ne toucher à rien" au niveau des branchements électriques et à attendre l’intervention des équipes techniques. S’éclairer à la bougie est alors la seule solution mais, là encore, il faut rester prudent : ne pas en allumer près d’éléments inflammables, ne pas les laisser brûler sans surveillance et porter une attention particulière aux enfants et aux animaux de compagnie, qui ont plus de risques de se brûler.

Comment brancher correctement un groupe électrogène ?

Prudence également avec les groupes électrogènes, prévient cet ingénieur, qui insiste sur le fait de ne pas le mettre en route dans la précipitation. Pour brancher correctement un groupe électrogène, il est important de respecter quelques règles de base, explique le capitaine Éric Brocardi, porte-parole de la Fédération nationale des Sapeurs-Pompiers de France. Il rappelle que ce type d'appareil peut être dangereux à l'intérieur d'une habitation car, avec des émanations de gaz dans une pièce, "l'air toxique prend le pas sur l'air classique". A titre d'exemple, cela revient à "faire démarrer une voiture dans une pièce", précise-t-il.

Le premier réflexe à avoir est donc d’installer ce type d’équipement à l'extérieur de son logement, même s’il est utilisé pour alimenter des chauffages d’appoint. Une fois ce dernier placé à l’extérieur de l’habitation, il est important de vérifier que des émissions ne pourront pas s’infiltrer dans l'habitation par le biais des conduits de VMC, de fenêtres ou d’interstices quelconques. Il faut donc le placer "le plus loin possible de l'habitation et isolé du reste de la maison", insiste le capitaine Éric Brocardi. 

Vidéo : Un risque de hausse de votre facture d'électricité de 30 € à 60 €

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.