C'est dans les rues d'une commune vosgienne qu'il a rencontré sa dulcinée. Hélas pour eux, il est décédé d'une crise cardiaque au cœur de l'ébat.

Ils avaient décidé de ne pas attendre, mais c'est à peine s'il a eu le temps de profiter de leur passion. Après avoir rencontré une jolie femme de son âge dans les rues d'une "commune vosgienne", indique le quotidien local Le Républicain Lorrain, il est mort alors qu'ils s'apprêtaient tout deux à consommer leur amour.

Les faits, note le journal départemental, remontent au jeudi 17 octobre 2019. Les deux amants, tous deux septuagénaires, échangent un regard lors d'une promenade. Ce dernier fut manifestement lourd de sens puisque de l'aveu de la femme, c'est à ce moment-là qu'ils flashent l'un sur l'autre. Ils décident alors de continuer dans l'intimité du domicile de l'un d'eux.

Hélas pour les deux tourtereaux, l'histoire finit mal : il est terrassé "en plein acte" par une crise cardiaque. Les secours, immédiatement contactés par la retraitée, se dépêchent et tentent en vain de le réanimer. Ils ne sont pas non plus en mesure de dire s'il est mort à la suite d'un "surplus d'émotion" ou d'un "trop plein d'adrénaline".

Ce n'est pas la première fois qu'un fait divers comparable fait largement couler l'encre rappelle La Dépêche. En septembre 2019, la justice requalifiait en accident du travail le décès d'un homme survenu en 2013, dans le Loiret, au cours d'un rapport sexuel. En cause ? L'individu était en déplacement professionnel… et donc sous l'autorité de son employeur.

Cette autre mort en plein rapport qui a marqué l'histoire de France 

Toutefois la mort de ce genre la plus célèbre de France n'est autre que celle de Félix Faure. Le président de la République s'est éteint le 16 février 1899. D'après la presse de l'époque, le chef de l'État serait mort d'avoir trop "sacrifié à Vénus" et son amante Marguerite Steinheil fut rapidement surnommée la "pompe funèbre".

C'est, en effet, au terme d'une fellation que l'homme politique a rendu son dernier soupir souligne LCI. À la différence du septuagénaire des Vosges, sa mort est cependant survenue plusieurs heures après l'acte. "Il a voulu vivre César, il est mort Pompée", se serait d'ailleurs moqué Georges Clemenceau...

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.