Deux institutrices ont récemment subi des menaces de la part de certains parents d'élèves après avoir voulu faire chanter à des enfants la chanson "Imagine" de John Lennon, traduite en arabe.

Cette chanson prône la paix dans le monde. Pourtant, elle a récemment suscité de vives tensions au sein de l’école primaire de Prunelli-di-Fiumorbu, un village de 3 400 habitants situé en Haute-Corse. En effet, deux institutrices avaient décidé de s’inspirer du célèbre titre de John Lennon, "Imagine", pour faire chanter les élèves à la fête de l’école, tenue le 26 juin prochain. Elles avaient notamment préparé les enfants à chanter la chanson en quatre langues : le français, le corse, l’anglais et l’arabe.

À lire aussi -Albi : une institutrice poignardée à mort par la mère d'un élève

Cette idée n’a visiblement pas plu à certains parents. En apprenant le projet, plusieurs d'entre eux ont protesté, jusqu’à s’en prendre directement aux deux enseignantes, comme le souligne le Figaro. Ces dernières auraient en effet été interpellées à la sortie de l’école, tout comme le reste du personnel de l’établissement.

Des menaces de perturber le déroulement de la kermesse ont également été proférées. L’inspection d’académie a notamment précisé que certains parents auraient fait savoir qu’ils comptaient "siffler les élèves au moment où les chants se feraient en arabe".

"Ils ne voulaient même plus qu'ils viennent à l'école"

"Des parents ont précisé qu'ils ne voulaient pas que leur enfant parle l'arabe, nous étions prêts à l'entendre", a déclaré l’une des institutrices au micro de France 3 Corse avant d’ajouter : "Sauf que certains ne voulaient même plus qu'ils viennent à l'école - et ça ce n'est pas possible - sur ces temps où on aurait fait venir un intervenant d'arabe, une demi-heure, pour la prononciation".

Une plainte contre X déposée

Les enseignants de l’école primaire ont déploré dans un communiqué à l’attention des parents "l’amalgame entre langue et religion ainsi que la désinformation véhiculée par certains parents". En signe de solidarité, ils ont fait jouer leur droit de retrait lundi, accueillant les élèves sans leur faire cours.

La fête de l’école a quant à elle été annulée et une plainte contre X a été déposée par l’inspection d’académie.

Vidéo sur le même thème - Parents-enseignants : vers des relations facilitées ?

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !