Sommaire

Covid-19 : le problème de "l’immunité collective"

L’immunité collective face au coronavirus Covid-19 est-elle possible ? Certains pays misent ou ont misé sur cette stratégie, pourtant qualifiée de dangereuse par les scientifiques. C’est en effet un pari risqué qui consiste à ne pas mettre en place de mesures de confinement et de laisser les citoyens contracter le virus afin qu’une immunité collective se développe.

Mais cela demande du temps, explique à 20 Minutes Jean-Stéphane Dhersin, mathématicien et spécialiste de la modélisation des épidémies. "Pour le Covid-19, on estime que le taux de reproduction tourne autour de 2,5. Ce qui veut dire que les 1 000 premières personnes infectées vont transmettre à 2 500 personnes. Si on ne fait rien, cette courbe augmente de façon exponentielle, explique-t-il au quotidien. Une fois que la moitié de la population est immunisée, un malade va contaminer en moyenne 1,24 personne. Et si 60% de la population a été en contact avec le virus, vous ne le transmettez plus qu’à une seule personne. Quand vous arrivez à un taux de reproduction de 1, l’épidémie ne se propage plus".

Attendre que plus de la moitié de la population soit contaminée par le Covid-19, c’est prendre le risque de laisser mourir un très grand nombre de personnes, particulièrement les plus vulnérables. C’est aussi prendre le risque de saturer les services hospitaliers. De nombreux pays, notamment la France, ont décidé de ne pas s'y risquer.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.