Selon des chercheurs américains, Roissy-Charles-de-Gaulle est l'aéroport d'Occident le plus exposé au coronavirus. Il devance même certaines métropoles d'Asie...
Coronavirus : pourquoi la France est plus exposée que certains pays d’Asie ?IllustrationIstock

L’épidémie inquiète en Chine et dans le monde. Le coronavirus 2019-nCoV a fait 170 morts en Chine et 7 700 personnes ont été infectées. La France vient de confirmer que cinq personnes ont été infectées sur le territoire et le chiffre pourrait encore augmenter. Comme l’explique Le Point, l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle (au nord-est de Paris) serait le plus exposé au coronavirus en Occident. Il devance l’aéroport de San Francisco (Etats-Unis), de Los Angeles (Etats-Unis) et de Melbourne (Australie). Selon un classement de l’université américaine Johns-Hopkins, l’aéroport français devancerait même certaines grandes métropoles d’Asie : il est devant Kuala Lumpur (Malaisie), Hô-Chi-Minh-Ville (Vietnam) et Jakarta (Indonésie).

Air France a suspendu ses vols vers Wuhan

S’il est le premier aéroport d’Occident, Roissy-Charles-de-Gaulle n’est que le douzième du classement, après onze aéroports de plusieurs pays d’Asie. Le premier du classement, en termes de risques, est celui de Hong Kong, suivi par deux aéroports de Bangkok (Thaïlande), puis de Singapour (4e position) et de Taïwan (5e position). Dans l’article, les auteurs de l’étude préviennent : "Tandis que nombre des villes que nous identifions hors de Chine comme à haut risque ont déjà signalé des cas, ces villes devraient être prêtes à ce que des cas supplémentaires soient signalés dans les prochains jours, probablement de voyageurs ayant quitté Wuhan avant l’interdiction de voyager qui a été mise en place le 23 janvier". Alors pourquoi l’aéroport français est-il autant à risque ? Selon Le Point, ce serait à cause "de ses nombreuses lignes directes avec la Chine".

Air France a suspendu "jusqu’à nouvel ordre" ses vols vers Wuhan le 29 janvier et a réduit ceux à destination de Pékin et de Shanghai, où s’est également déclarée l’épidémie. Comme le rappelle Le Point, en temps normal, Air France a dix vols hebdomadaires pour Pékin et 13 pour Shanghai, faisant de Paris la ville européenne la plus connectée vers la Chine. D’autres compagnies aériennes ont pris des décisions plus importantes, notamment British Airways, qui a choisi de suspendre tous ses vols vers la Chine. La compagnie allemande Lufthansa a stoppé l’ensemble de ses vols à destination et au départ de la Chine jusqu’au 9 février prochain.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : Coronavirus : la France a développé son propre test

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.