Sommaire

Covid-19 en Bretagne : des clusters maîtrisés

Comment expliquer ce phénomène alors que des villes comme Saint-Denis et Mulhouse ont connu l’inverse exact ? Surtout, comment expliquer que la région entière ait été moins touchée par le coronavirus que le reste du pays ? Interrogé par Ouest-France, l’auteur de l’étude, Jean-Marc Lardoux précise : "Hormis quelques clusters comme à Carnac, Auray ou Crac’h, l’épidémie s’est propagée plus tard en Bretagne et avec une plus faible intensité, par rapport à l’Ile-de-France et au Grand-Est". Auprès du quotidien régional, l'infectiologue Pierre Tattevin expliquait au mois de mai que, "quand le confinement a été décidé au niveau national, c’était le bon moment pour nous. Au bout de deux semaines confinés, fin mars – début avril, nous étions en haut de la vague". Le comportement des Bretons y serait aussi pour quelque chose, tout comme la géographie de la région.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.