Des chercheurs chinois se sont intéressés à la transmission du virus entre deux individus. Selon eux, elle a lieu bien avant l'apparition des premiers symptômes.
Coronavirus : pourquoi cette nouvelle étude est inquiétante IllustrationAFP

Le coronavirus Covid-19 est encore loin d’avoir livré tous ses secrets. Les scientifiques se penchent sur son cas depuis son apparition en Chine à la fin du mois de décembre dernier et de nouvelles études nous en apprennent un petit peu plus chaque semaine. Nous savons désormais que les symptômes de la maladie sont très variés, qu’ils apparaissent progressivement et que des aggravations brutales sont fréquentes. Nous savons également qu’il est très contagieux et que certaines personnes peuvent donc le transmettre très facilement sans s'en rendre compte.

Covid-19 : des malades contagieux avant l’apparition des symptômes ?

Il existe toujours de nombreuses inconnues autour du coronavirus Covid-19, notamment sur l’immunité des personnes infectées et sur sa facilité à disparaître avec l’été. Si les résultats de certaines études sont plutôt rassurants, c’est loin d’être le cas pour toutes. Les conclusions d’une équipe de chercheurs, publiées dans la revue mensuelle Nature Medicine, sont même franchement inquiétantes. Selon des scientifiques de l’université de Guangzhou (Chine), les personnes infectées par le coronavirus Covid-19 pourraient transmettre la maladie plusieurs jours avant l’apparition des symptômes.

[node:covid-19-france]

Pour arriver à ces résultats, les scientifiques ont analysé 77 paires de patients infecteur et infecté admis à l’hôpital d Guangzhou entre le 21 janvier et le 14 février. Ils ont cherché à connaître le temps qui s’est écoulé entre l’apparition des symptômes chez chacun des patients, en supposant que la période d’incubation était d’environ cinq jours. Selon eux, la contagiosité d’une personne contaminée débute deux à trois jours avant l’apparition des premiers symptômes, pour atteindre un pic à 0,7 jours avant les premiers signes du Covid-19. D’après cette étude publiée dans Nature Medicine, 44% des cas secondaires au sein des chaînes de transmission du virus ont été infectés avant l’apparition des premiers symptômes. Cette découverte pourrait remettre en cause les politiques de contrôle de nombreux pays, dont la France.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.