Ecouter l'article :

Nouveau changement. En raison de la pandémie de Covid-19, les lieux de culte ne rouvriront pas le 11 mai et les grands rassemblements seront toujours interdits. Voici ce que l'on sait de l'entretien organisé ce mardi 21 avril par le président de la République et les responsables des cultes.
Coronavirus : "Pas de grand rassemblement jusqu’à la fin de l’été", annonce MacronAFP

"Les grands festivals et événements, avec public nombreux, ne pourront se tenir au moins jusqu'à mi-juillet", a déclaré le chef de l’Etat le 13 avril dernier, lors de son allocution télévisée. Il semblerait qu’il y ait à nouveau un changement de calendrier.

Emmanuel Macron a en effet annoncé ce mardi 21 avril, lors d'une audioconférence avec les responsables des grandes religions, qu'il n'y aurait "pas de grand rassemblement jusqu'à la fin de l'été". Et ce, toujours en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, ont rapporté à l'AFP des responsables de culte et de loges maçonniques ainsi que l'entourage du chef de l'Etat.

"Il ne s’agirait pas de rouvrir les lieux de culte le 11 mai pour deux semaines après les refermer. Le déconfinement propose une injonction paradoxale, retrouver la liberté mais avoir peur du virus. Donc il faut être très prudent dans la construction progressive de cette sortie", leur a-t-il expliqué, d’après son entourage.

[node:covid-19-france]

Réouverture des lieux de culte au mois de juin ?

"Ce sera sans doute plutôt pour le mois de juin plutôt que tout de suite, et encore, il faudra connaître les conditions très spécifiques de sécurité sanitaire", a précisé le président de la Fédération protestante de France François Clavairoly. Le plan actuellement dressé par le gouvernement en donnera les détails, rapporte La Voix du Nord.

Le grand rabbin de France Haïm Korsia confirme : "On n’ouvrira pas nos lieux de culte si on n’est pas certain qu’il n’y a pas de risques, et le président nous a dit que ce ne serait pas avant début juin- mi-juin. "Selon le chef de l’Etat, "ce serait ridicule de prendre le risque d’ouvrir et de devoir refermer après. On n’a aucune idée des conséquences du déconfinement", a-t-il ajouté.

Quelle que soit la date, les gestes barrières et les mesures de distanciation devront être respectés lors de la réouverture au public, ont-ils précisé.

Crise sanitaire : de nombreuses annulations d’événements

En raison de la situation sanitaire, plusieurs grandes manifestations festives et culturelles ont pris la décision d’annuler ou de reporter les événements. C’est le cas notamment des Francofolies, des Vieilles Charrues et dernièrement, des fêtes de Bayonne. Elles devaient avoir lieu du 28 juillet au 2 août. Le maire de la ville a annoncé dimanche 19 avril espérer pouvoir organiser des festivités à l'automne.

 

Préparer sa retraite ? Retrouver un emploi ? Découvrez l'accompagnement de nos formateurs !

Vidéo : Épidémie de coronavirus : Emmanuel Macron change ses habitudes !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.