Le gouvernement a décidé d'autoriser à nouveau les cérémonies religieuses. Toutefois, il faudra respecter certaines conditions sanitaires.
Coronavirus : les cérémonies religieuses pourront désormais avoir lieuIstock

La messe vous a-t-elle manqué ? Vous serez peut-être heureux d'apprendre qu'à compter du samedi 23 mai il sera de nouveau possible de se rendre à l'église pour y célébrer des offices. Après plusieurs longues semaines de confinement, le gouvernement vient de lever partiellement les interdits qui pesaient sur les lieux de cultes, rapporte France Info.

En effet, les Françaises et les Français pratiquants – et ce quelque soit leur confession – pourront de nouveau se réunir pour des cérémonies d'ordre religieux. L'exécutif a fini par accéder aux réclamations du Conseil d'Etat, qui lui a ordonné de revenir sur le décret de déconfinement du 11 mai dans un délai huit jours. Ce qui ne signifie pas que la situation soit de nouveau revenue à la normale, insiste cependant le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Ce dernier évoque un objectif de "reprise généralisée des cérémonies religieuses" à compter du 3 juin. D'ici là, tout retour sera donc progressif.

Quelles sont les consignes à respecter ?

Charge aux gestionnaires des lieux de culte de pousser leurs fidèles à respecter les gestes barrière entérinés par le gouvernement, que Christophe Castaner lui-même semble pourtant occasionnellement ignorer.

Tous les fidèles devront donc porter un masque, se désinfecter les mains et respecter les normes de distanciation sociale. Il faudra également contrôler le nombre de croyantes et de croyants présents sur place. "Les préfets de département pourront interdire l'ouverture ou ordonner la fermeture d'un lieu culte si ces règles ne sont pas respectées", précise le ministère.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.