Les 3 quarts des victimes décédés des suites de la maladie avaient plus de 75 ans. Pour autant, elles représentaient une minorité des cas. Faut-il aussi s'inquiéter pour les plus jeunes d'entre nous ?
Coronavirus : les bébés, les enfants et les moins de 30 ans sont-ils vraiment épargnés ?IllustrationIstock

Un premier nourrisson vient d'être testé positif au coronavirus... Quelques minutes seulement après sa naissance. C'est à Londres que le nouveau-né s'est avéré contaminé, mais les docteurs ignorent encore s'il a contracté le virus in utero ou au moment de l'accouchement, indique le magazine spécialisé Top Santé. Sa mère souffrait en effet d'une pneumonie et avait été admise à l'hôpital quelques jours avant de donner naissance. Elle est elle aussi souffrante et contaminée, précise le journal.

Enfants et bébés peuvent-ils mourir du coronavirus ?

Dans tous les cas, cette situation illustre bien qu'il est possible pour un nourrisson d'être victime du coronavirus. S'ils ne constituent a priori pas une population particulièrement à risque – 75% des individus décédés des suites de la maladie avaient plus de 75 ans, rappelle le Journal des Femmes – les bébés peuvent tout de même attraper le virus.

D'une façon générale, il est possible pour un enfant ou un jeune d'être infecté. Cependant, précise Le Nouvel Observateur, ils développent généralement des formes mineures de la maladie. C'est en tout cas ce qu'explique le professeur Philippe Juvin, chef du service des urgences de l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, dans une interview accordée à l'hebdomadaire.

"Nous savons qu'ils peuvent eux aussi développer des formes graves de la maladie, voire mortelles", explique le praticien, qui souhaite tout de même "insister sur le fait que ces cas restent très rares à ce jour". Et lui de citer l'étude "de grande ampleur parue le 24 février", dans les colonnes du Journal of the American Medical Association. "Sur une cohorte de 72 000 cas en Chine, 1% des malades avaient moins de 9 ans, 1% des patients étaient âgés de 10 à 19 ans", précise-t-il.

"Si l'on considère maintenant les 2039 cas confirmés de Covid-19 le 15 lars en France, 285 malades ont dû bénéficier d'une prise en charge en réanimation, soit 4,5% d'entre eux. Sur ces 285 malades sérieux, 3 avaient moins de 15 ans", poursuit-il, sur la base de l'étude précédemment mentionnée.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.