Dans plusieurs des départements surveillés, la situation épidémiologique se dégrade. Après des mesures de confinement à Dunkerque ou à Nice, le gouvernement pourrait aussi décider de fermer certains lieux extérieurs. Récapitulatif.
Coronavirus : le gouvernement va-t-il fermer les lieux extérieurs à risque ?AFP

A Paris on respire, à Calais on grimace. Tout s'est joué le mercredi 3 mars 2021 à l'occasion d'un énième conseil de défense sanitaire durant lequel le gouvernement a statué sur les mesures à prendre pour faire face à la propagation de l'épidémie de coronavirus Covid-19. La situation épidémiologique se dégradant dans plusieurs des 20 départements placés sous surveillance accrue, l'exécutif devrait donc annoncer de nouvelles mesures restrictives dès ce soir, informe Ouest-France. Encore une fois, c'est Jean Castex que l'on retrouvera au pupitre dès 18 heures, accompagné notamment par Olivier Véran.

Cependant, poursuivent nos confrères, le chef du gouvernement souhaite cette fois ne pas recourir au reconfinement local - dans l'idéal, du moins - ainsi que cela a pu être fait à Dunkerque ou à Nice. Et le quotidien régional de rappeler que, dans le même temps, nos voisins britanniques et allemands ont commencé leurs déconfinements progressifs. Ce qui ne saurait arriver avant plusieurs semaines en France, a déclaré Gabriel Attal, qui évoquait un retour "à une vie plus normale" aux environs de "la mi-avril". Sous réserve que les choses ne se gâtent pas davantage d'ici là, bien sûr.

Covid-19 : que faire pour éviter un confinement, même local ?

Le gouvernement va donc tout mettre en œuvre pour éviter la mise sous cloche, quand c'est possible. 

"Un confinement national ou le week-end n'est pour nous qu'un dernier recours", confirme en effet une source gouvernementale, qui n'a pas attendu la conférence de presse. Ce type de solution ne devrait donc être privilégiée que dans les zones où les autorités (préfecture, mairie…) ne s'y sont pas opposées. Comprendre ? A Calais. "Nous faisons cet effort pour trois week-ends mais nous voulons notre dû pour les vaccins", précise la maire LR de la ville, Nathalie Bouchard. L'Île-de-France, elle, devrait être épargnée. Ce qui ne signifie pas qu'il ne faudra pas se plier à un certain nombre de de nouvelles mesures restrictives…

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.