Alors que le nombre de malades diminue pour la première fois en Italie, le pays commence à préparer un plan progressif de sortie crise. Le gouvernement tient toutefois à prévenir ces citoyens : le retour à la normale n'est pas pour tout de suite.
Coronavirus : la stratégie de l'Italie pour sortir de la crise AFP

Après le pic, "le plateau" de la pandémie. Si l'Italie n'a pas encore amorcé la redescente, le nombre de malades n'augmente plus et le pays peut commencer à préparer la sortie de crise. Depuis samedi 4 avril 2020, "le nombre des hospitalisations en soins intensifs diminue pour la première fois depuis que la pandémie y a explosé il y a plus d'un mois", précise Le Monde. Toutefois, le gouvernement prévient que les mesures de confinement ne seront pas allégées dans l'immédiat, rapporte le quotidien.

Contre le virus, "il ne faut pas baisser la garde", a fait savoir Giuseppe Conte, le Premier ministre Italien. Et lui d'avertir : "Nous ne sommes pas en condition d'alléger les mesures" de confinement. En effet, ce dernier craint un relâchement des comportements avec le retour du beau temps et les vacances de Pâques, assure le quotidien du soir.

Ainsi, l'Italie restera encore à l'arrêt au moins jusqu'au 13 avril prochain. Le pays entame toutefois une sortie progressive de la crise, malgré les "quelques mois difficiles" qui s'annoncent encore devant lui.

Entrée dans la "phase 2" ?

Le ministre de la Santé, Roberto Speranza annonce au quotidien La Repubblica, un retour à la normale "dès que possible", sans pour autant "donner de date". Le chef de la protection civile, Angelo Borrelli, s'est montré un peu plus précis, en évoquant le 16 mai 2020 comme date possible d'entrée dans une "phase 2", synonyme de "coexistence avec le virus". Cette date ne serait cependant maintenue que "si l'évolution [de la pandémie] ne change pas". Mais en quoi consiste le passage à cette "phase 2" ? Et à quoi doivent s'attendre les citoyens italiens ?

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.