Selon Jessica Manson, spécialiste des phénomènes inflammatoires à l'University College Hospital de Londres, "une partie des patients souffrant de formes sévères de Covid-19 sont sujets d'un syndrome de choc cytokinique". Qu'est-ce que ce phénomène ?
Coronavirus et syndrome de choc cytokinique : un lien ?

Un choc cytokinique (cytokine storm) ou "orage de cytokines" ou syndrome de libération des cytokines désigne un phénomène de production anormale et excessive de cytokines déclenchée par un agent pathogène et qui se manifeste par une violente réponse inflammatoire du système immunitaire. En d'autres termes, c'est une réaction de votre organisme, lorsque celui-ci est menacé.

Phénomène hyperinflammatoire, les "orages de cytokine" semblent jouer un rôle clé dans les cas graves de Covid-19 et laissent pour l’heure la médecine relativement démunie.

"Les preuves s’accumulent pour suggérer qu’une partie des patients souffrant de formes sévères de Covid-19 sont sujets d’un syndrome de choc cytokinique" écrit, avec des collègues britanniques, Jessica Manson, spécialiste des phénomènes inflammatoires à University College Hospital de Londres, dans la revue médicale The Lancet.

Ce phénomène qualifié de "tempête hyperinflammatoire" est repéré et décrit depuis une vingtaine d’années seulement.

Il a été pointé du doigt pour expliquer la dangerosité de deux autres maladies respiratoires provoquées par des coronavirus, le Sras (774 morts essentiellement en Asie en 2002-2003) et le Mers (Syndrome respiratoire du Moyen-Orient, 866 décès depuis 2012). On le suspecte aussi de s'être manifesté lors de grandes pandémies grippales, telle la grippe espagnole, qui a tué environ 50 millions de personnes en 1918-19.

Lire la suite de l'article sur Medisite : Choc cytokinique : qu’est-ce que ce syndrome dont souffrent les cas graves de Covid-19 ?

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.