Plus d'une fois, Bill Gates a mis en garde contre le risque que peut présenter une pandémie. En 2015, puis en 2017, il avait envisagé plusieurs scénarios susceptibles de rappeler le coronavirus Covid-19 qui frappe aujourd'hui la quasi totalité des pays du monde.
Coronavirus : Bill Gates avait-il tout prévu ?AFP

"La prochaine épidémie ? Nous ne sommes pas prêts". C'était le nom d'une conférence TED Talk de 2015, durant laquelle Bill Gates, fondateur de Microsoft s'était exprimé sur le risque de l'apparition d'un virus à travers le monde.

"Quand j'étais petit, la catastrophe dont nous avions le plus peur était un conflit nucléaire", commençait tout d'abord le fondateur de Microsoft. "Mais si quelque chose tue plus de 10 millions de personnes dans les prochaines décennies, ce sera plus probablement un virus hautement contagieux qu'une guerre. […] Nous avons investi beaucoup dans la dissuasion nucléaire, et très peu dans un système pour endiguer les épidémies. Nous ne sommes pas prêts", expliquait alors le milliardaire, tandis que l'épidémie d'Ebola sévissait en Afrique de l'Ouest, indique L'Obs.

L'exemple Ebola

Bill Gates expliquait donc que l'OMS n'était pas prête à résoudre ce genre de crise sanitaire et que "nous n'avions pas d'équipe d'épidémiologistes prête à partir sur place, les rapports arrivaient sur papier et étaient inexacts". L'épidémie avait ainsi causé la mort d'environ 10 000 personnes au Liberia, en Sierra Leone et en Guinée, détaille l'hebdomadaire.

Le milliardaire avertissait ensuite sur le fait que "la prochaine fois, nous pourrions avoir moins de chance". "Imaginez un autre virus, avec lequel les gens infectés se sentiraient suffisamment en forme pour prendre l'avion ou aller au supermarché", anticipait ce dernier. Mais il redoutait avant tout l'apparition "d'un virus capable de se propager dans l'air", ce qui est le cas du coronavirus, capable d'y survivre trois heures, selon L'Obs. Ainsi, Bill Gates ne s'était pas trompé.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.