Informations douteuses, faux tests, traitements "préventifs"… Nombreuses sont les personnes malveillantes à jouer sur la peur du virus pour tenter de vous entourlouper.

Alors que l’épidémie du coronavirus progresse toujours en Chine et que le nombre de décès ne cesse de s’alourdir, des escrocs profitent de la crédulité de certains. Si à l’heure actuelle, il n’existe pas de traitement contre le virus Covid-19, des personnes peu scrupuleuses le laissent croire. Des hackers exploitent d’ailleurs cette hypothèse en diffusant de fausses informations par mail et en usurpant l’identité des autorités. Leur objectif ? Utiliser la peur pour déployer leurs programmes malveillants, engendrant des infections informatiques, rapporte le site spécialisé Les Numériques.

Coronavirus : des campagnes d’hameçonnage pour récupérer des données sensibles

D’après un rapport de Proofpoint, un spécialiste en cybersécurité, les cyberattaques exploitant le thème du coronavirus se multiplient. Via des campagnes d’hameçonnage, les pirates essaient de récupérer des données sensibles ou d’encourager les internautes à installer des programmes malfaisants.

Pour cela, ils mettent en avant des campagnes assurant dévoiler un complot autour de remèdes contre le coronavirus, en prétendant que ceux-ci sont cachés par les autorités. Ils promettent également de divulguer des cartes censées révéler les derniers foyers d'infection découverts. Afin d’être crédibles et de rendre les documents "authentiques", ils usurpent le nom d’entreprises connues ou pointent vers des informations provenant (en apparence seulement) de l'OMS. Si le Japon et les États-Unis étaient en premier lieu visés, d’autres tentatives d’escroqueries ont aussi été signalées en Australie et en Italie.

Via les pièces jointes envoyées se cachent en réalité des chevaux de Troie, permettant de prendre le contrôle des ordinateurs des victimes ou de les intégrer à un réseau d'ordinateurs infectés.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.