Grands-parents privés de leurs petits-enfants : le résultat de conflits familiaux

Pour quelles raisons le lien entre grands-parents et petits-enfants finit-il par se rompre ? Pour Annick Eschermann, de nombreux problèmes peuvent découler de l’arrivée d’une belle-fille ou d’un gendre au sein de la famille. "On leur demande s’ils ont bien accueilli leur belle-fille ou leur gendre au sein de leur famille", car c’est parfois le point de départ d’un conflit qui va s’enliser, qui va s’amplifier dans le temps. "On s’aperçoit que, parmi ce qui nous est dit, beaucoup de problèmes viennent de familles où il s’agit d’un fils unique ou d’une fille unique, ajoute Annick Eschermann. La seule source de petits-enfants vient de leur enfant unique et, quelques fois, ils ont beaucoup misé dessus".

Parfois, un certain nombre de grands-parents "regrettent de ne pas avoir eu assez de temps pour s’occuper de leurs enfants, donc ils en font un peu trop vis-à-vis de leurs petits-enfants". Ces derniers, décrits comme "trop gourmands", prennent trop de place : "Ils oublient, et on leur rappelle, que ce sont les parents qui ont l’autorité parentale sur leurs enfants". Des situations qui amènent parfois à des incompréhensions pour ces grands-parents, qui ont, par exemple, été très présents lorsque leurs petits-enfants étaient plus jeune, pour les garder. "Il se peut que les parents voient que les grands-parents prennent plus d’importance qu’eux dans la vie de leurs enfants et, quelque fois, il y a une rupture brutale. Et ces grands-parents se demandent pourquoi ils se comportent ainsi".

Si ces situations sont parfois la faute des grands-parents eux-mêmes, elles n'en restent pas moins déroutantes et douloureuses.

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.