Pour éviter le relâchement des habitants, certaines villes prennent des décisions radicales. Voici lesquelles.
Confinement : peut-on encore s'asseoir sur les bancs publics ?Capture Twitter

Bancs retirés, "impossibilité de flâner"… Certaines villes prennent des décisions drastiques pour faire respecter le confinement. C’est le cas de la municipalité de Biarritz. Elle a voulu "frapper" fort avec une mesure de lutte contre le nouveau coronavirus.

Depuis le 20 mars dernier, un arrêté municipal interdisait "la station assise d’une durée de plus de deux minutes sur un banc ou sur un espace assimilable". Passé inaperçu, ce document n’avait pas "d’autre objet que rappeler aux Biarrots, pour éviter leur verbalisation, l’impossibilité de flâner sur les bancs qui ne constitue pas une activité physique", a déclaré sur Twitter la mairie, en réponse à diverses réactions. C’est pourquoi ce lundi 6 avril, la ville de Biarritz a indiqué via une lettre d’information publiée sur son site internet, qu’elle avait décidé de "compléter le dispositif national", mentionnant "l’impossibilité de flâner", rapporte le journal 20 minutes.

Interdiction : une mesure annulée face à la polémique

Au vu de la polémique naissante, Michel Veunac (MoDem), le maire de Biarritz a pris la décision ce mardi après-midi d’annuler ce récent arrêté.

"On s’y est mal pris, j’ai annulé cette partie de l’arrêté sur les bancs, c’est réglé."

S’il admet une "maladresse" dans ce chiffre de "deux minutes de station assise", l’édile a tenu à rappeler que "l’intention n’était justement pas celle d’une restriction" totale.

Cela signifie donc que certaines personnes étaient tout de même autorisées à s’asseoir ? Dans quelles situations ?

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Vidéo : Coronavirus : peut-on l'attraper deux fois ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.