Ecouter l'article :

Le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé ce lundi 22 février les nouvelles mesures restrictives prises pour endiguer la flambée de l'épidémie dans le département. Planet vous les détaille.
Confinement partiel dans les Alpes-Maritimes : le détail des nouvelles restrictionsIstock

C'est désormais officiel, les Alpes-Maritimes seront partiellement confinées les deux prochains week-ends. C'est le préfet Bernard Gonzalez qui l'a annoncé lors d'une conférence de presse ce lundi 22 février. Après consultation avec les élus, la préfecture des Alpes-Maritimes a averti de la mise en place d'un "confinement partiel" pour les deux prochains week-ends (au moins) dans les communes de "l'aire urbaine littorale", soit une zone allant de Menton à Théoule-sur-Mer, qui concentre près de 90% de la population du département. Un zonage destiné à "préserver autant que possible les populations des vallées déjà durement touchées par la tempête Alex". C'est la première fois en France qu'un reconfinement local est décidé depuis le début de l'épidémie de coronavirus. 

Cette décision intervient alors que le département fait face à une flambée d'épidémie de Covid-19. "Le taux d'incidence est le plus élevé de la France métropolitaine. (...) La situation est très inquiétante", a alerté le préfet Bernard Gonzalez. Comme le rapporte Nice-Matin, avec plus de 700 cas positifs pour 100.000 habitants, il est plus de trois fois supérieur à la moyenne nationale (190). Cette mesure de confinement partiel dans les Alpes-Maritimes entre en vigueur à partir de ce vendredi 26 février à 18h et durera jusqu'au lundi 1er mars à 6h "selon les mêmes règles que lors du confinement d'octobre."

Attestation et sortie limitée à 1h dans un rayon de 5 km

Bernard Gonzalez a précisé que les restrictions seront les mêmes que pour le confinement de mars. Pour quitter son domicile, il faudra être muni de son attestation dérogatoire. Les promenades seront limitées à une durée d'une heure et circonscrites à un rayon de 5 kilomètres autour du domicile. Le préfet a également annoncé que "les commerces et les galeries marchandes de plus de 5.000 m² allaient devoir fermer". Cette mesure, qui entre en vigueur à partir de ce mardi 23 février, ne concerne pas les commerces alimentaires. Les enseignes pourront malgré tout proposer du click and collect. Enfin, le masque est désormais obligatoire sur l'ensemble des communes des Alpes-Maritimes.

Découvrez la plateforme Divertissement Planet + ! Profitez de l'offre dès maintenant !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.