Arnaque au chômage : le "demandeur d’emploi" a organisé son insolvabilité

Il devra rembourser. En septembre 2008, l’homme est "définitivement condamné par la cour d’appel pour obtention frauduleuse d’une allocation de chômage, durant cette période où il n’était pas privé d’emploi, ni de revenu", indique Ouest France.

Pour y échapper, le Malouin a donc organisé son insolvabilité, en offrant ses avoirs aux membres de sa famille. Mais après enquête, ces deux donations douteuses ont été découvertes par la justice : le faux chômeur a en effet légué 145 000 euros à son fils, et 76 000 euros à sa femme. De quoi éveiller les soupçons.

Les multiples recours effectués ne lui ont donc pas suffit à échapper à la sentence.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.