Après les aveux de Jonathann Daval, ses proches sont complètement sous le choc. Ils ont du mal à comprendre comment le trentenaire a pu se rendre coupable d’un tel acte.

Depuis les aveux de Jonathann Daval concernant le meurtre de son épouse, Alexia Daval, Gray (Haute-Saône) et ses environs sont abasourdis. Si la famille de la jeune femme a confié être traumatisée par les déclarations de l’informaticien mis en examen pour meurtre, ses proches à lui sont tout aussi sidérés.

L’un des frères de Jonathann Daval, Cédric, ne s’explique pas l’acte du trentenaire qu’il n’est pas question de pardonner. "Depuis les aveux, on a du mal à comprendre comment, pourquoi. On le soutiendra parce que c'est mon frère, c'est notre sang, mais à aucun moment on ne pardonnera", a-t-il déclaré à BFM TV. Quant à la mère du coupable auto-désigné, Martine, elle est tout aussi bouleversée et attristée par la morte d’Alexia. "C’était une belle-sœur, une belle-fille, elle faisait partie de notre famille".

Sur Facebook, ils doivent aussi faire face à des commentaires désobligeants, voire extrémement agressifs, les associant à l’acte de Jonathann Daval. Le profil d'une des soeurs du trentenaire a été ainsi assailli depuis mardi soir de propos insultants. 

Une famille en colère

Du côté d'Alexia Daval, après l’assourdissement, c’est le temps de la colère. Les trois mois de mensonge de Jonathann Daval ont créé un sentiment de trahison qui a balayé absolument tout. Le cousin de la défunte, Thibault, est révulsé. "Il a été au milieu de tous nos cris de douleurs, sans jamais nous avouer la vérité. Il s’est nourri de notre peine, de notre chagrin. L’amour qu’on lui a porté a été inconditionnel et il a tout trahi", a-t-il déclaré au micro de RMC, parlant de l’informaticien comme d’un "monstre", "d'un être machiavélique". Selon Thibault d'ailleurs, depuis le meurtre survenu dans la nuit du 27 au 28 octobre dernier. Jonathann Daval "n’avait pas un comportement d’être humain depuis les faits" : "Il n’a jamais exprimé le moindre mot pour ma cousine lors de ces trois mois".

L’étonnement a atteint un tel degré que, pour certains, le déroulé des faits est digne d’un film d’horreur. "On s'est tellement fait berner, tellement tromper… On ne sait plus si c'est une stratégie. On se croirait dans un film", explique ainsi la tante d’Alexia Daval sur Europe 1. Elle réfute toute hypothèse d’accident et juge instable la personnalité du mari. "Psychologiquement, il y a un problème ", dit-elle avant d’ajouter : "On se dit qu’on ne connaissait pas la personne avec qui (Alexia) était. Aujourd’hui, elle n’est plus là. Aujourd’hui, il y a de la haine".

Publicité
Pour les parents d’Alexia Daval, les aveux de Jonathann Daval constituent un deuxième traumatisme, après la perte de leur fille. Si le "coup a été très dur à encaisser", comme le confiait leur avocat mercredi, ils attendent désormais des réponses.

Vidéo : Randall Schwerdorffer : "Il n'y a pas d'accident, Alexia Daval a été victime d'un crime et c'est inacceptable"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité