La cinquième vague continue de déferler sur la France, où le taux d'incidence est désormais de 444 cas pour 100 000 habitants. Pourtant, la situation semble s'améliorer dans certains départements. Voici ceux dans lesquels l'épidémie recule.
Cinquième vague : les départements où le Covid-19 commence à reculer

La cinquième vague de coronavirus continue de frapper la France. Dans son dernier bilan épidémiologique, Santé Publique France fait état de 59 019 nouveaux cas confirmés en 24h et de 592 décès sur les sept derniers jours. Au niveau national, le taux d’incidence atteignait 444 cas pour 100 000 habitants au 4 décembre et 15 départements ont dépassé la barre des 600 cas pour 100 000 habitants. Dans les hôpitaux aussi, la cinquième vague commence à se faire ressentir : 5 602 hospitalisations et 1 314 admissions en soins critiques ont été enregistrées sur les sept derniers jours au 3 décembre. La tension hospitalière s’accentue dans certains départements, contraignant les agences régionales de santé (ARS) à prendre des mesures pour faire face à cette cinquième vague.

Le plan blanc déclenché dans plusieurs régions

Déjà activé dans la région PACA, le plan blanc dans les hôpitaux viennent d’être déclenché en Occitanie et en Auvergne-Rhône-Alpes pour faire face à l’afflux de malades.

"Les établissements de santé sont appelés à organiser de façon concertée sur leur territoire des déprogrammations d’une partie de leur activité chirurgicale, d’une part pour assurer une augmentation coordonnée des lits de réanimation, en veillant à une répartition équilibrée entre tous les établissements et d’autre part contribuer à l’accueil des patients en hospitalisation conventionnelle", a écrit dans un communiqué l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes. Et de préciser : "L’ensemble du dispositif prend effet immédiatement et sera maintenu jusqu’au 3 janvier 2022, avec une réévaluation fin décembre." En effet, dans certains départements, les hôpitaux sont à nouveau en tension, comme le Lot-et-Garonne, où la tension hospitalière atteint 109% (supérieure à 100%, les patients Covid-19 occupent plus de lits de réanimation qu’il n’y en avait avant l’épidémie), selon les données de Covid Tracker.

Pourtant, de grandes disparités subsistent entre les territoires. Dans certains d’entre eux, listés dans notre diaporama, l’épidémie semble amorcer un recul. Les territoires sélectionnés sont ceux dans lesquels le taux d’occupation dans les hôpitaux est en baisse au 7 décembre par rapport à la semaine précédente, selon les dernières données de Covid Tracker.

Aisne

1/10
Aisne

Dans l’Aisne, la situation épidémiologique semble s’améliorer. Selon les données de Covid Tracker, le nombre de lits occupés par des patients positifs au coronavirus a diminué de 12,63% depuis la semaine dernière, avec désormais 15,02 lits occupés pour 100 000 habitants

Charente

2/10
Charente

La Charente fait elle aussi partie des départements dans lesquels l’épidémie semble reculer. Selon les données de Covid Tracker, le taux d’occupation dans les hôpitaux a baissé de 11,76% depuis la semaine dernière, avec 8,19 lits occupés par des patients atteints du coronavirus pour 100 000 habitants.

Corrèze

3/10
Corrèze

La Corrèze voit elle aussi sa situation épidémiologique s’améliorer. Le nombre de lits occupés s’élève désormais à 9,20 pour 100 000 habitants, soit une baisse de 28,12% depuis la semaine dernière.

Guadeloupe

4/10
Guadeloupe

Le Covid-19 commence aussi à reculer en Guadeloupe, où certaines communes sont soumises à un couvre-feu de 20h à 5h du matin. Le taux d’occupation dans les hôpitaux a baissé de 57,14% en une semaine dans le département. Le nombre de lits occupés par des patients atteints du coronavirus s’élève désormais à 14,83 pour 100 000 habitants.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.