Maître absolu du jeu "Les Douze Coups de midi" sur "TF1", Christian, qui empoché près de 750 000 euros depuis juillet dernier, a raconté sa vie difficile avant l'émission.

C’est LA légende vivante du jeu Les Douze Coups de midi sur TF1. Christian Queseda ne connaît toujours pas la défaite. Il a récolté 747 292 euros depuis son arrivée le 4 juillet 2016. Mardi, il a signé sa 169e victoire dans l'émission animée par Jean-Luc Reichmann. Que de records battus par cet homme de 52 ans, qui se trouvait au bord du précipice il y a quelques mois.

A lire aussi - Christian (Les 12 coups de midi) : la date de son élimination connue ?

"J'essaie d'avoir une mémoire bien structurée"

En effet, comme il l'explique dans Salut les Terriens sur C8 samedi, Christian touchait moins de 524 euros de RSA avant sa participation au jeu. "Ce n'est pas une honte d'être pauvre", assure-t-il, en révélant qu'il n'avait pas assez d'argent pour prendre le bus pour Paris. Alors célibataire, sans emploi et père de deux enfants, l'homme de 52 ans a voulu tenter sa chance au casting du jeu après le décès de sa mère. Cette dernière, passionnée de l'émission, avait poussé son fils à jouer.

Brillant candidat, Christian peut compter sur une très bonne mémoire, qu'il travaille tous les jours. "J'ai une bonne mémoire. Je la travaille depuis longtemps. J'essaie d'avoir une mémoire bien structurée. Quand on me donne une information nouvelle, j'essaie de la faire coïncider avec des informations que j'avais déjà avant", indique-t-il dans l'émission SLT présentée par Thierry Ardisson.

A la fin de son intervention, Christian s'est permis de faire un jeu de mots subtil avec l'humoriste Laurent Baffie présent sur le plateau. "C'est un fautif ébranlé. Si vous mélangez les lettres, c'est Laurent Baffie", lâche ce passionné de jeux, sous l'ovation du public. Comme un maître.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.