Lors de l'une des perquisitions menées dans le cadre des affaires qui visent Jean-Luc Mélenchon et son parti, une importante somme d'argent a été découverte. Mais quelle est son origine ?
AFP

Grosse somme d'argent retrouvée chez un Insoumis : 12 600 euros en espèces

Dans le cadre de la double enquête préliminaire sur le financement de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon et sur des emplois présumés fictifs d'assistants parlementaires européens de la France insoumise (LFI), de nombreuses perquisitions ont eu lieu mardi 16 octobre. L’une d’entre elles s’est déroulée au domicile de Pierre Moro, un collaborateur historique du leader des Insoumis.

Lors des fouilles, les policiers de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) ont fait une étonnante découverte. Selon les informations exclusives de Mediapart, confirmées par d’autres médias depuis, Pierre Moro conservait 12 600 euros en liquide chez lui.

L’ancien chauffeur, assistant et chef de cabinet adjoint de Jean-Luc Mélenchon a alors déclaré aux enquêteurs que cette somme lui a été remise par Marie-Pierre Oprandi, la mandataire financière de la campagne de 2017 de la France insoumise. Quant à l’origine de ces espèces, le camarade de lycée de Jean-Luc Mélenchon a évoqué "un reliquat de la buvette de la fête de l'Huma", relaie Marianne.

A lire aussi : Violences, hurlements... Les images choc de Jean-Luc Mélenchon

Grosse somme d'argent retrouvée chez un Insoumis : de l'argent pour un événement

Une justification avancée également par maître Mikaël Regis, avocat de Marie-Pierre Oprandi. Le conseil de la trésorière du parti précise que c’est une partie de la recette réalisée en 2016 par le Parti de gauche (PG) lors de cet événement, rapporte L’Obs.

Cette somme aurait été oubliée "dans des cartons au sein du PG" avant d’être "découverte en 2018", explique maître Mikaël Regis. Mais alors pourquoi avoir confié cet argent à Pierre Moro ? Selon l’avocat de Marie-Pierre Oprandi, "lorsque [elle] a donné ces fonds à Monsieur Moro, c'était pour participer au financement éventuel, si le Parti de gauche venait à participer" au rendez-vous des communistes à la Courneuve organisé en 2018.

"Des frais d'organisation, ni plus ni moins ", ajoute l’avocat. Une participation qui n’a pas eu lieu. Pierre Moro a donc gardé les 12 000 euros chez lui jusqu’à leur découverte par les policiers, indique L’Obs.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.