Une habitante de Somain, dans les Hauts-de-France, a accroché une affiche pour le moins… originale, sur le mur de sa maison. La mairie lui a envoyé une lettre pour lui demander de la retirer.

"On dit merci qui ?", si la question vous est familière, c’est parce qu’elle fait partie du célèbre slogan du site pornographie Jacquie et Michel : "On dit merci qui ? Merci Jacquie et Michel !". C’est également l’affiche qu’une habitante de Somain, dans les Hauts-de-France, a placardée sur le mur de sa maison. En fan inconditionnelle, comme le décrit le site de vidéos pour adultes sur sa page Facebook, cette dernière s’est vue dans l’obligation de la retirer, après avoir reçu un recommandé de la mairie. Elle doit s'exécuter dans un délai de 15 jours.

Si elle ne retire pas l’affiche, un procès-verbal de constatation d’infraction sera dressé

L’article R 581-22 du Code de l’environnement a été cité par la direction des services techniques et de l’urbanisme : "sans préjudice de l’application des dispositions de l’article L.581-4, la publicité est interdite sur les murs des bâtiments sauf quand ces murs sont aveugles ou qu’ils ne comportent qu’une ou plusieurs ouvertures d’une surface unitaire inférieure à 0,50 mètre carré".

Publicité
Si la propriétaire du domicile ne retire pas l’affiche publicitaire sous 15 jours, un procès-verbal de constatation d’infraction sera dressé par les services de l’Etat, précise la mise en demeure qui lui a été envoyée.

En vidéo sur le même thème : Pornhub : une intelligence artificielle aidera ses utilisateurs à trouver leurs actrices... et positions préférées

mots-clés : Jacquie et michel

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité