Mercredi midi, le Parlement européen a ratifié le traité de libre-échange entre l’Europe et le Canada, le CETA. Retour sur cet accord commercial qui ne fait pas l’unanimité en Europe.

Un accord de libre-échange "de nouvelle génération"

Publicité
Le "Comprehensive Economic and Trade Agreement" (CETA), ou "Accord Economique et Commercial Global" (AECG), vient d’être adopté par les députés européens à Bruxelles. Il s’agit d’un accord de libre-échange dit de "nouvelle génération". Il va en effet plus loin que les accords commerciaux traditionnels qui cherchent à favoriser les échanges et à accéder à un marché de consommateurs de plus en plus élargi. Au-delà de la simple réduction des droits de douanes, il vise aussi la suppression des "barrières non tarifaires" via, par exemple, la mise en place d’une convergence des normes et des certifications entre les deux partenaires et la reconnaissance de 145 des 1 500 appellations géographiques européennes, comme le Jambon Serrano d’Espagne ou la Tomme de Savoie française, sur le sol canadien.
mots-clés : Ceta, Canada

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité