Attentat, messages alarmants sur les réseaux sociaux… Des actes en préparation ont dernièrement été neutralisés.
IllustrationAFP

Ces menaces de crimes auxquelles la France a récemment échappé : une attaque terroriste était prévue le 17 novembre dernier

Une déclaration choc de Christophe Castaner. Ce vendredi matin, invité sur le plateau de Télématin sur France 2, le ministre de l’Intérieur a déclaré qu’un attentat terroriste était en préparation pour le 17 novembre dernier. C'est dans la chronique politique Les 4 Vérités, qu'il a annocé que éq uelques jours avant le 17 novembre et le début du mouvement des Gilets Jaunes, un groupe s'était constitué et s'était intitulé "Ça va saigner le 17". C'était une attaque terroriste, nous l'avons neutralisée." Il n’a toutefois pas précisé le lieu, ni si les Gilets Jaunes étaient particulièrement visés, rapporte RTL.

Le Parisien révélait d’ailleurs le 19 novembre dernier que quatre hommes avaient été interpellés à Saint-Étienne. Mis en examen pour "association de malfaiteurs terroriste criminelle", ils ont été placés en détention.

En plus des documents pro-Daesh retrouvés par les enquêteurs, l'un d'eux avait avoué soutenir al-Qaïda. Un autre avait indiqué vouloir partir au Yémen, où al-Qaïda est présente.

Vidéo : Attentat déjoué en France : c’est quoi la ricine, cette bombe biologique ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.