Plusieurs réductions, de nouvelles cartes… Les nouveaux avantages de la SNCF ont rencontré un gros succès. Toutefois, les fédérations d'usagers ont remarqué quelques fausses notes.
IllustrationAFP

Les nouvelles cartes de réduction de la SNCFne font pas l’unanimité. Arrivées en mai dernier, ces cartes, dites "Avantages", ont déjà été vendues à 500 000 exemplaires selon Le Parisien. Un chiffre dont Jérôme Laffon, le directeur marketing de Voyages SNCF, se félicite. Il assure que cela représente le double de la recette habituelle. Oui mais voilà, la Fédération Nationale des Associations d'Usagers des Transports (FNAUT) a repéré plusieurs ombres au tableau.

Parmi les points négatifs révélés, les réductions liées aux cartes Avantages varient selon les régions, et cela pourrait bien compliquer l’affaire des voyageurs. "Pour l'usager c'est difficile, quand il va d'une région à une autre, de savoir quelle est la tarification qui s'applique", a indiqué Bruno Gazeau, président de la FNAUT à Europe 1. L’association a donc prévu une rencontre avec les collectivités ce 17 juillet, afin de réclamer une harmonisation des tarifs.

Autre bémol dénoncé par l’organisme : "avec la carte Avantages Famille, il faut forcément un aller-retour avec une nuit passée sur place le week-end", indique Bruno Gazeau. Il y a également une contrainte pour la carte Liberté : les usagers doivent désormais débourser 399€ par an au lieu de 119€ à 999€ (selon les versions).

Carte de réduction SNCF : l’entreprise de voyage se défend

Les cartes Jeune, Famille, Senior et Week-end promues en mars dernier par Guillaume Pepy, le président de la SNCF, devaient pourtant être "plus avantageuses et plus simples à utiliser", avait affirmé le PDG. La carte senior a d’ailleurs reçu un accueil particulièrement enthousiaste de la part du public.

Le directeur marketing des voyages SNCF a quant à lui défendu ces nouvelles cartes qui coûtent moins chères que leurs précédentes versions puisqu’elles sont au prix unique de 49€ par an. Il a mis en avant les atouts des nouveaux bonus, notamment ceux accordés par la carte Famille. "Avant de lancer ces cartes, nous avions constaté que la très grande majorité des familles passait un week-end sur place", a-t-il indiqué, comme pour répondre aux critiques formulées par la FNAUT. Et lui de poursuivre : "maintenant, la réduction s'applique même si aucun enfant ne participe au déplacement".