La canicule constitue aussi un risque pour les centrales nucléaires. EDF a donc pris la décision d'arrêter deux réacteurs. Voici pourquoi.
IllustrationAFP

Canicule : deux réacteurs nucléaires arrêtés

Une vague de chaleur non sans conséquence. Face à la canicule, EDF a annoncé ce mardi 23 juillet arrêter les deux réacteurs nucléaires de la centrale de Golfech (Tarn-et-Garonne), et réduire la production de la centrale de Saint-Alban (Isère), située au bord du Rhône. Comme le rapporte France Info, le groupe prend en effet des mesures en raison de la canicule qui dope la consommation d'électricité. Comme en août 2018, cette mesure de sécurité a été prise en raison de la température trop élevée de l'eau du Rhône, utilisée pour refroidir les réacteurs.

Les centrales nucléaires utilisant l'eau des fleuves pour refroidir leurs circuits ont des normes à respecter. Si la température du fleuve dépasse les 28°C en sortie de centrale, une mise à l'arrêt peut être décidée par EDF en accord avec l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) afin de limiter les risques sur la faune et la flore aquatique. Ce type de décisions peut amener parfois à stopper net les réacteurs pour ne pas dépasser les seuils.

C'est ce qu'a d'ailleurs détaillé Olivier Lamarre, le directeur adjoint de la production nucléaire d'EDF, au micro d'Europe 1.

"Ce que nous surveillons, c'est la température de l'eau. Celle-ci ne doit en effet pas dépasser les 28°C, sous peine de modifier l'équilibre environnemental de la Garonne, et ainsi nuire à la reproduction des poissons ou favoriser le développement d’algues et de végétaux aquatiques."

Cette mesure va-t-elle être prolongée jusqu'à la fin de l'été ?

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Canicule : une carte et une application pour trouver de la fraîcheur en ville

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.