Sommaire

Cédric Jubillar : les juges ont accepté qu’ils se portent partie civile pour mieux l’appâter

Malgré les multiples moyens déployés, la cellule d’investigation n’a retrouvé aucune trace de Delphine. Audrey Assemat et Coralyne Chartier, les deux juges d’instruction nommées sur cette affaire, la requalifie de "disparition inquiétante" en "enlèvement et séquestration". Adroitement, les juges acceptent alors que le père de famille se porte partie civile, à l’instar des parents de sa femme. À ce moment-là, il ne se doutait pas que cette mesure était en réalité une simple mais habile stratégie pour ne pas éveiller sa méfiance.

C’est ainsi, que six mois après la disparition de son épouse, Cédric Jubillar a été mis en examen pour "meurtre aggravé", en raison, d’après le procureur, "d’indices graves et concordants". Des indices présentés de manière inéquitable selon les avocats du mari de Delphine Jubillar. "À ce stade du dossier, sans corps, sans connaître les origines d’un décès dont on ignore jusqu’à la réalité, retenir une intention homicide est ahurissant", avait dénoncé dès le 22 juin Jean-Baptiste Alary, l’avocat de Cédric Jubillar, dans les colonnes de Ouest-France.

Ce mardi 6 juillet, la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar effectuée par ses avocats, Mes Emmanuellle Franck, Alexandre Martin et Jean-Baptiste Alary, sera examinée par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse. La mère de Cédric Jubillar serait elle-même en train de sérieusement douter de son innocence. "Pour l’instant, elle prend un peu de recul sur tout ça. Elle n’est pas en capacité de penser à lui rendre visite. Ce n’est pas anodin d’aller voir son fils en détention, quel que soit le motif", a assuré son avocate à La Dépêche. Selon le quotidien régional, lors de sa garde à vue de la mi-juin, elle aurait assuré penser que son fils était impliqué dans la disparition de sa belle-fille Delphine Jubillar dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.