Elles ont toutes les deux été première dame. Ce n'est d'ailleurs pas la seule chose qu'elle partage… Elles entretiennent également une surprenante relation.
Cecilia Attias, Carla Bruni-SarkozyAFP

L’étrange relation des femmes de Nicolas Sarkozy : comment s’entendent Cécilia Attias et Carla Bruni ?

Certaines ruptures se passent mieux que d’autres. Celle de Cécilia Attias, anciennement Sarkozy, semble ne pas avoir trop entachée leur relation, rapporte Gala. Et, apparemment, cela serait en grande partie lié à Carla Bruni, qui a épousé Nicolas Sarkozy après son divorce. D’après le journal people, elle aurait tout fait pour que son compagnon reste en bon terme avec son ancienne épouse.

A lire aussi : L'incroyable transformation physique de Carla Bruni-Sarkozy

Lors d’un voyage à New York, où s’est installée Cécilia Attias, Carla Bruni-Sarkozy a insisté pour les rassembler. "Elle ne m’a pas un peu, elle m’a beaucoup poussé. Et elle avait tout à fait raison", confiait l’ancien président aux micros de M6, en octobre 2016. "On ne met pas la poussière sous le tapis, ici on parle. Quand je rentrais fatigué et que je n’avais pas envie de parler, il fallait que j’y passe. J’ai découvert qu’elle avait raison, comme elle avait raison sur Cécilia", a-t-il poursuivi.

"J’adore les enfants de mon mari, les enfants de ses enfants, ses frères, ses parents, j’ai même de l’affection pour ses deux précédentes épouses", expliquait de son côté la riche héritière italienne, qui a du s’intégrer à une famille plusieurs fois recomposées. Elle est en effet la mère de Giulia, mais Nicolas Sarkozy est également le père de Pierre, Jean et Louis, des enfants nés de ses précédentes unions.

L’étrange relation des femmes de Nicolas Sarkozy : pourquoi Cécilia Attias a-t-elle quitté Nicolas Sarkozy ?

En 2007, à l’issue de la campagne présidentielle et de l’élection de Nicolas Sarkozy, son épouse décide de le quitter. "Quand vous êtes la femme d’un futur chef d’Etat, les photographes vous guette comme un animal et, moi, comme c’est arrivé à tant de gens, j’étais en train de me demander si je voulais encore de ce couple. J’allais trop mal pour supporter ces regards. J’aurais dû, mais je n’ai pas pu", explique-t-elle au magazine Elle (édition papier), cité par Marie-Claire.

"Ce qui nous est arrivée est une chose banale", poursuit-elle non sans rappeler que "il se trouve que mon mari était président de la République". Elle avoue également s’être sentie coupable, au moins un temps. "Mais la culpabilité, ça n’apporte rien, c’est stérile, c’est pire que le regret", conclut-elle.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : "La cougar, rentre chez toi !" : Brigitte Macron huée par les Gilets jaunes