Depuis dimanche après-midi et la victoire des Bleus en Coupe du monde, la France est à la fête. Pourtant, un scandale pourrait ternir la liesse…
AFP

Champions du monde : l’envers du décor de la victoire des Bleus

De la liesse au cauchemar. Dimanche soir, nombreux sont ceux qui ont fêté la victoire des Bleus face à la Croatie, permettant à la France de décrocher sa deuxième étoile de championne du monde de football. Sauf qu’au milieu des célébrations, un scandale est en train de prendre de l’ampleur.

C’est Buzzfeed  qui dès lundi après-midi s’en est fait l’écho, relayant les témoignages reçus par une Twittos, @Kateya. Alors qu’elles faisaient la fête comme tout le monde dans les rues, de nombreuses femmes ont été victimes, partout en France, d’attouchements forcés et d’agression sexuelle. L’article se fait l’écho de dizaines de témoignages. Depuis un hashtag est même né sur le réseau social faisant écho à l’affaire Weinstein : #MeTooFoot.

 

"On était sur les Champs-Élysées. Il y a eu un mouvement de foule, des gaz lacrymogènes. J’ai quasiment perdu connaissance. Alors qu’une de mes amies me portait pour me mettre à l’abri, un mec a commencé par me toucher les fesses puis le sexe à travers mon short. Je me suis retournée. J’ai vu son visage. Je m’en souviendrai toute ma vie. Tout ce que je vais retenir de la victoire, c’est mon agression sexuelle sur les Champs-Élysées..." raconte une autre jeune femme à 20minutes

Qu’il s’agisse d’un baiser forcé sous l’emprise de l’alcool, ou de mains aux fesses, ce sont bien des agressions punies par la loi a rappelé la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes, Marlène Schiappa.

Victoire des Bleus pour la Coupe du Monde : le ministère donne les chiffres des "violences"

Le lendemain de la victoire, la préfecture de police n’a pas été en mesure de donner d’informations sur l’ampleur du phénomène. Sans distinction des faits, le ministère de l’Intérieur a indiqué que 292 personnes avaient été placées en garde à vue pour des "violences", en marge des célébrations

Cependant, LCI  a depuis révélé que deux interpellations ont eu lieu à Paris pour des faits d’agressions sexuelles lors de la liesse populaire de dimanche après-midi. Il s’agit d’un mineur et d’un majeur placé en garde à vue.

Sur Europe 1, le préfet de police de Paris a appelé toutes les victimes à porter plainte. 

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.