L'exécutif d’un certain pays a décidé de repousser l’âge maximal de la retraite de 70 à 80 ans. De quel pays s’agit-il ? 

Le Premier ministre du Japon Shinzo Abe et son gouvernement ont pris une nouvelle mesure concernant les retraités : l’âge maximal de la retraite des fonctionnaires passe désormais de 70 à 80 ans. Comme le relève CNews Matin, cette réforme n’est consacrée, dans un premier temps, qu’aux personnes volontaires. Les autres pourront continuer à prendre leur retraite entre 60 et 70 ans, l’âge légal actuel.

Si le Japon prend cette mesure qui peut paraître draconienne c'est pour palier la difficile budgétisation des retraites. Comme le souligne Capital : "le taux de natalité du Japon est le deuxième plus faible au monde – après la Corée du Sud – avec 1.4 enfant par femme, très loin du seuil de renouvellement établi à 2.1 enfants par femme."

"Financièrement, l’Etat a en effet intérêt à ce que ses agents restent le plus longtemps possible en activité : ça retarde le moment où il doit leur verser une pension", ajoute la RTBF

Un chômage inversé

Cette mesure a par ailleurs été mise en place par le gouvernement pour des raisons de difficultés à l’embauche. Quand la France rencontre depuis longtemps un problème de chômage en hausse, le Japon rencontre le problème opposé. Au pays du soleil levant, ce sont les employeurs qui peinent à embaucher. Avec aussi peu de demandeurs d’emploi, le taux de chômage frôle les 2.8%.

Publicité
Cette décision est à mettre au regard d'autres données. Selon la RTBF, un senior sur cinq travaille et 19% vivent sous le seuil de pauvreté. L'espéréance de vie pour les hommes ne dépasse pas 81 ans et 87 ans pour les femmes. 

En vidéo - Michel Drucker : "C'est peut-être le moment d'arrêter"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité