Le diable est dans les détails. Un nouvel article de loi récemment voté accorde un nouvel avantage aux fonctionnaires…
AFP

Nouvel avantage des fonctionnaires : une question de disponibilité

Les fonctionnaires, et particulièrement les hauts fonctionnaires, devraient bénéficier d’un bel avantage supplémentaire, ainsi que le rapporte Le Nouvel Obs. Se basant sur les informations d’Acteurs Publics, le journaliste Vincent Jauvert explique qu’un décret un peu spécial a été présenté hier et devrait passer au journal officiel incessamment sous peu…

Dans ce texte, il est prévu plusieurs changements en matière de "mise en disponibilité des fonctionnaires". Il s’agit d’un dispositif qui se met en place quand un fonctionnaire décide de partir pour le privé. En l'état, les textes prévoyaient que ses droits en matière d’avancement et de retraite soient alors gelés, or c’est précisément là-dessus qu’intervient l’article en question…

A lire aussi : Mais au fait, à quoi servent vraiment les fonctionnaires ?

Nouvel avantage des fonctionnaires : avancement et retraite 

Dans le nouvel article voté cet été, il est désormais question que les fonctionnaires qui usent de cette mise en disponibilité, conservent l’avancement de leur carrière et la progression de leurs droits à la retraite pendant cinq ans maximum. Lorsqu’il reviendra dans le public, le fonctionnaire pourra donc demander à ce que soit pris en compte son évolution dans le privé. Il est également prévu que la mise en disponibilité pour convenances personnelles passe de trois à cinq ans renouvelables.

Comme le précise Le Nouvel Obs, l’article dont est tiré le décret a été voté dans le cadre de la loi sur "la liberté de choisir son avenir professionnel". Ses principales mesures portent d’abord sur l’apprentissage et la formation professionnelle, mais aussi sur l’emploi des personnes handicapées, l’élargissement de l’assurance chômage ou encore l’égalité femmes-hommes. Pas vraiment question des fonctionnaires donc.

Du côté de l’exécutif, on fait valoir que cette mesure doit justement permettre de diminuer le nombre de fonctionnaires, et d’encourager le passage au privé. Sauf que relève Vincent Jauvert, ce ne sont pas n’importe lesquels qui ont l’habitude du pantouflage et rétro-pentouflage. "On sait qu'un inspecteur des Finances sur deux (oui, un sur deux) fait tout ou partie de sa carrière dans le privé", commente-t-il.

Vidéo : Réforme des retraites : les fonctionnaires auront-ils toujours plus d'avantages ?

 

Vidéo : Réforme des retraites : les fonctionnaires auront-ils toujours plus d'avantages ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.