Un astéroïde un peu particulier se trouve actuellement dans notre système solaire. Son exploitation scientifique pourrait rapporter plusieurs milliards de dollars.

Dans notre système solaire, quelque part entre Mars et Jupiter, se trouve un astéroïde d'un genre un peu particulier. En effet, il renfermerait plusieurs milliards de dollars de ressources naturelles, notamment de l'or, du fer et du nickel en quantités astronomiques. Selon les scientifiques, il pourrait s'agir du noyau d'une planète primitive de la taille de Mars, pulvérisée par une pluie d'astéroïdes il y a plusieurs milliards d'années. Son nom : Psyché.

700 quintillions de dollars (quasiment) à portée de fusée

Selon une information relayée par Ouest France, Psyché représenterait une gigantesque mine d'or (au sens propre) de 220 km de diamètre. Découvert en 1852 par l’astronome italien Annibale de Gasparis, les nombreuses ressources naturelles qu'il renferme représenteraient une fortune de 700 quintillions de dollars (700 suivi de trente zéros !).

Divisé par une population terrienne de près de huit milliards d'habitants, ce montant colossal permettrait à chaque être humain sur Terre de constituer un petit pécule de 93 milliards de dollars, ce qui représente la fortune actuelle de Bill Gates. Reste à savoir si le gâteau spatial serait partagé équitablement...

Un peu trop beau pour être vrai, non ? D'autant plus que le prix des métaux dits "précieux" est conditionné par leur rareté. Nul doute que les cours de l'or, du fer et du nicklel s'effondreraient si une telle quantité était mise sur le marché. Cependant, ces précieuses ressources pourraient venir à manquer sur Terre d'ici quelques décennies. D'après une étude menée par Armin Reller et Tom Graedel, pour les universités de Augsbourg et de Yale, le nickel terrestre pourraît même avoir totalement disparu d'ici un siècle. L'or aurait à peine cinquante ans devant lui... Or, selon une étude réalisée en 2011 par Matthias Willbold et Tim Elliott, de l'Université de Bristol, plusieurs métaux précieux (parmi lesquels l'or) seraient d'origine extra-terrestre et seraient arrivés sur Terre via des météorites.

Il n'en fallait pas plus pour encourager la NASA. L'agence spatiale américaine s'est dores-et-déjà déclaré intéressée par l'exploration de Psyché. "C’est l’une des cibles les plus intrigantes de la ceinture principale d’astéroïdes", affirme l'agence sur son site internet. Le lancement d'une navette spatiale vers Psyché a donc été programmé pour 2022. Celle-ci devrait atteindre sa destination vers 2026, après une halte en gravitation autour de Mars. L'engin devrait ensuite entrer en orbite autour de Psyché, et y demeurer près de deux ans afin de cartographier la surface de l'astéroïde et d'étudier sa composition chimique. Une telle étude pourrait nous en apprendre plus sur la formation de notre propre planète.

Du côté du marché mondial, avide de nouvelles sources de profits, le projet est scruté de près. Plusieurs compagnies minières se bousculent déjà au portillon pour mettre la main sur cet immense gisement de métaux précieux.

Le marché mondial de l’exploitation des astéroïdes pourrait, d’après Allied Market Research, atteindre 3,8 milliards de dollars en 2025. Évaluée à 350 milliards de dollars, l’économie spatiale s’envolerait en 2040 à une hauteur de 2,7 millions de milliards de dollars.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.