Le département de la Loire tente d'identifier trois personnes qui auraient pu être en conctact avec le chiot décédé de la rage dans la nuit du 17 au 18 mai. Sept personnes de son entourage ont déjà été traitées, et neuf autres sont en cours de traitement.

© Sultan, un petit Bull Terrier âgé de 6 mois, est décédé de la rage dans la nuit du 17 au 18 mai dernier. Importé illégalement d'Europe de l'Est, le chiot aurait contracté la maladie lors d'un voyage en Algérie, où s'est rendu son maître entre le 21 avril et le 7 mai. Selon les informations du quotidien Le Progrès, le petit chien n'avait reçu aucun vaccin avant son arrivée en France, et son maître n'a pas pris soin de le faire vacciner malgré les recommandations d'un vétérinaire. Sultan a succombé à la maladie une dizaine de jours après son retour, mais a mordu un parent de son mâitre ainsi que le chien d'un voisin.

Trois personnes en danger de mort

Les autorités du département recherche encore activement trois personnes qui auraient été en contact avec l'animal sur la commune de Chambon-Feugerolles. Dix-neuf personnes ont ainsi été identifiées comme étant à risque. Sept ont été traitées, les autres sont toujours en cours de traitement au centre anti-rabique. Mais tous ceux ayant été en contact avec le chien sont priés de se faire connaître au plus vite."Ces personnes ne doivent surtout pas attendre d'avoir le moindre symptôme pour être orientées sur le Centre anti rabique du CHU et y recevoir un vaccin, car si elle n'est pas traitée rapidement cette infection est inéluctablement mortelle chez l'homme" alerte Nathalie Guerson, directrice de la Direction départementale de la protections des populations de la Loire. 

Des mesures de précaution

Publicité
De nombreuses affichettes ont donc été placardées un peu partout dans la commune. Par mesure de précaution, les propriétaires d'animaux sont appelés à la plus grandes prudence. Il est ainsi vivement conseillé de promener son chien en laisse et muselé, et, autant que possible, de ne pas laisser sortir son chat. Les cas de rage en France sont extrêmement rares. Considéré comme éradiquée du pays depuis 2001, un cas avait cependant été diagnostiqué chez un chaton en 2013 dans le Val-d'Oise. Un numéro d'information a été mis en place au 04 77 48 47 58.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

mots-clés : Chien, Rage, Loire, Recherche, Décès

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité