Sommaire

Evasion de Carlos Ghosn : une entrée au Liban en toute légalité ?

Si les autorités de Beyrouth ont affirmé qu’il était entré en toute légalité sur le territoire libanais, muni de son passeport français et de sa carte d’identité libanaise, le doute subsiste :l’homme était en effet censé avoir remis ses trois passeports (français, libanais et brésilien) à ses avocats.

Au Japon, l’heure est à la sidération. Cette évasion pourrait d’ailleurs avoir des répercussions sur le système judiciaire, estiment plusieurs spécialistes.

"Les professionnels du droit et les députés doivent réfléchir au plus vite à de nouvelles mesures pour éviter que de telles fuites se reproduisent", a assuré Yasuyuki Takai, un ancien procureur.

Ce jeudi 2 janvier, le Liban a par ailleurs reçu une demande d'arrestation d'Interpol pour Carlos Ghosn, a annoncé le ministre libanais de la Justice. "Le parquet général (...) a reçu une notice rouge d'Interpol concernant le dossier Carlos Ghosn", a précisé Albert Sarhane, cité par l'agence de presse officielle ANI.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.