A partir du 12 octobre, il ne vous sera plus possible de trouver du "diesel" et du "sans plomb" dans les stations-service. Pourquoi ?
IllustrationIstock

Fin du sans plomb et du diesel dans les stations-service : une harmonisation européenne

Dès le 12 octobre, vous risquez d’être un peu perdus lors de vos prochains passages à la pompe. Et pour cause, à partir de cette date, une directive européenne datant d’octobre 2014 entre en application. Ce texte impose aux stations-service “un nouveau matériel d’étiquetage du carburant véhicules”, rapporte Capital.

Fini les noms comme "sans plomb" ou "diesel". L’objectif étant notamment d’harmoniser les informations pour les consommateurs européens. De nouveaux sigles seront donc mis en place dans les 28 états membres de l’Union européenne ainsi qu’en Norvège, en Islande et en Turquie.

Ces nouvelles appellations seront composées d’une lettre et d’un chiffre, le tout compris dans une forme géométrique propre à chaque type de carburant : un rond pour l’essence, un carré pour le diesel et un losange pour les carburants gazeux.

A lire aussiAutomobiliste : ce que vous risquez si vous vous trompez de carburant

Fin du sans plomb et du diesel dans les stations-service : B pour le diesel, E pour l’essence

Concrètement, l’essence sera représentée par un E suivi du chiffre représentant sa teneur en biocurburant (5%, 10% ou 85%). L’actuel sans plomb 95 sera désormais indiqué par le logo E10 entouré par un cercle. Le sans plomb 98 deviendra l’E5 et le superéthanol l’E85.

Pour le diesel, il s’agit de la lettre B encadré d’un carré. Là encore, le chiffre qui suit indique la teneur en biocarburant, soit 7% ou 10%. A la pompe, vous trouverez donc du B7 ou du B10. Cependant, il y a une exception pour le diesel synthétique (non dérivé du pétrole, ndlr) qui sera nommé XTL mais tout de même dans un carré.

Parmi les carburants gazeux, indiqués par un losange, il y a : le H2 (hydrogène), le CNG (gaz naturel) le LPG (pétrole liquéfié) et le LNG (gaz naturel liquéfié). Toutes ces nouvelles normes d’étiquetage de carburant seront inscrites sur les pompes, les pistolets et sur les trappes à carburant des véhicules neufs.

Bien entendu, la mise en place sera progressive chez les différents distributeurs de carburant français. Une phase de transition qui permettra aux consommateurs de se familiariser avec ces nouvelles dénominations.

Vidéo : Crash for cash cette inquiétante arnaque qui se répand

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.