Le Festival de Cannes devrait se tenir du 14 au 25 mai sous des températures ensoleillées. Toutefois, il semblerait que la cérémonie soit déjà perturbée par des contestations, dont cette pétition qui pèse sur la récompense attribuée à Alain Delon.
AFP

Alain Delon : rattrapé par ses propos polémiques

"Raciste, homophobe et misogyne". Ce sont les premiers mots d’une pétition qui circule en ce moment sur internet à l’encontre d’Alain Delon. C’est ainsi que le décrit "Margherita B.", l’autrice de cette revendication publié sur le réseau social Care2. Elle s’oppose à ce que l’acteur français reçoive la Palme d’honneur du Festival de Cannes qui lui est destinée pour cette 72ème édition.

Margherita B. reproche à Alain Delon ses diverses prises de paroles polémiques. Elle évoque la fois où l’acteur a déclaré que "les couples gay ne devraient pas avoir le droit d’avoir ou d’adopter des enfants". Elle dénonce également le moment où la célébrité a affirmé "qu’il fallait traiter les femmes de manière macho ce qui inclut ‘de leur donner des claques’", relai l’Huffington Post.

Publicité
Publicité

Dans la matinée du 14 mai, la pétition a déjà atteint plus de 17 900 signatures pour un objectif de 18 000. De nombreux internautes semblent s’opposer à cette démarche honorifique. Ce 19 mai, l’acteur français devrait pourtant être la 13ème personnalité à accepter la récompense, pour l’ensemble de sa carrière d’artiste.

Une pétition contre Alain Delon : il sera quand même récompensé

Selon le magazine américain Variety, relayé par France Info, le Festival de Cannes remettra, malgré tout, la Palme d’Or à Alain Delon.

"Alain Delon a le droit de penser ce qu'il pense", l’a défendu Thierry Frémaux, le délégué général du festival. Selon lui, il est "compliqué de juger avec les lunettes d'aujourd'hui des choses qui se sont passées et dites il y a quelques années".
Publicité

Ce n’est pas la première fois que les choix du Festival de Cannes sont contestés. En 2018, dans le courant du mouvement #MeToo, une autre pétition de Care2 demandait aux organisateurs de modifier la coutume obligeant les femmes à porter des talons hauts sur le tapis rouge.

Vidéo : Xénophobe, Jean-Pierre Pernaut ? Sa réponse aux récentes accusations