Le 23 septembre est souvent marqué par un pic de naissances. Mais comment expliquer un tel phénomène ?
Canicule, pics du 23 septembre : les infos amusantes sur les pics de naissance en FranceIstock

Si vous êtes né un 23 septembre, sachez que vous n'êtes pas le seul ! Selon l'Institut national d'études démographiques (INED), ce jour compterait en moyenne 5% de naissances de plus que les autres. Ce chiffre a été révélé par l'INED dans une étude de 2011, relayée par France Inter. Mais d'où vient un tel baby-boom annuel ?

Naissances en France : pic de septembre, les fêtes de fin d'année en cause

Selon Arnaud Régnier-Loilier, chercheur à l'INED et auteur de l'étude de 2011, la raison est toute simple. Il s'agit du nouvel an ! Les fêtes de fin d'année sont propices aux ébats. Etant particulièrement arrosées, elles entraînent parfois quelques libertés contraceptives : "il y a peut-être moins de vigilance contraceptive dans ce moment de festivité", confirme Arnaud Régnier-Loilier.

Faites le calcul ! Neuf mois plus tard, on tombe sur la date du 23 septembre. Cette date se situe en effet pile 265 jours après le nouvel an, soit la durée moyenne d'une gestation.

Mais toutes ces conceptions festives ne sont pas voulues, et les grossesses ne seront donc pas toutes menées à terme. Selon Arnaud Régnier-Loilier, les IVG seraient ainsi plus fréquents de 13 à 14% dans les semaines qui suivent la Saint-Silvestre.

Naissances en France : la canicule, un tue-l'amour

A l'inverse, les canicules seraient de véritables tue-l'amour. Selon le chercheur, "les épisodes marqués de canicule" entraîneraient une baisse des conceptions, et donc des naissances neuf mois plus tard.

D'ailleurs, cette "saisonnalité" des naissances s'observe à toute les époque. Au XVIIe siècle, les autorités françaises constataient déjà une chute des naissances neuf mois après le carême, période de jeun catholique marquée par une abstinence sexuelle des fidèles.

Après la victoire du Front populaire en 1936 et la création des premiers congés payés, c'est la période juin-juillet-août qui devient le moment privilégié des conceptions pour les ouvriers en vacances, nous apprend 20 Minutes. Les mois d'avril et de mai deviennent alors ceux de toutes les naissances.

"La saisonnalité des naissances serait ainsi déterminée par le rythme saisonnier de la vie économique du pays", constate l’INED dans son rapport de 2011.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Pourquoi autant de naissances le 23 septembre ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.