La cagnotte de Christophe Dettinger, le boxeur, vraiment illégale ?

Ouverte rapidement sur Leetchi après l’identification de Christophe Dettinger dans plusieurs vidéos, la cagnotte des gilets jaunes a atteint rapidement la barre des 100 000 euros. Avec au final pas moins de 8000 donateurs.

Dans le texte qui accompagnait l’appel au don, il y était précisé qu’il s’agissait de l’unique cagnotte concernant Christophe Dettinger afin de l’aider dans ses frais de justice.

L’initiative en a fait bondir plus d’un et notamment, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’égalité homme-femme, qui a dénoncé une initiative soutenant, selon elle, la violence envers les forces de l’ordre.

Surtout, beaucoup ont pointé du doigt le supposé caractère illégal de la cagnotte, en se basant sur un point de droit français qui interdit la collecte de fonds afin de financer une amende, des dommages-intérêts ou une indemnisation prononcée par la justice. Or des juristes ont rappelé qu’il n’est nullement interdit de bénéficier d’une cagnotte pour financer ses frais de justice et d’avocat en amont d’une potentielle condamnation donc.

La décision de Leetchi prise en réaction a suscité de nombreux questionnements, l’entreprise ayant décidé de tout simplement mettre un terme à l’initiative.

Dans un communiqué, elle a annoncé que la cagnotte, qui a atteint les 146 000 euros au moment de sa clôture mardi, sera directement versée à l’avocat de Christophe Dettinger, "sur présentation de justificatifs". Et pour justifier de sa fermeture, sur Checknews, Benjamin Bianchet, manager général de Leetchi, a surtout mis en avant les commentaires de la cagnotte incitant à la haine. Suivant cette logique, souligne la rubrique fact-checking de Libération, l’initiative aurait dû tout simplement être interdite complètement.

Mais Leetchi n’était pas au bout de ses peines. Ce jeudi, la plateforme a été contrainte de prendre à nouveau la parole sur une autre cagnotte, cette fois en faveur des forces de l’ordre, et dont là-aussi le caractère légal a suscité des questions.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.